Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Image générique des vœux présidentiels à la télévision le 31 décembre 2009 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.
Image générique des vœux présidentiels à la télévision le 31 décembre 2009 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. © Getty - Alexandre MARCHI

Bientôt 60 ans de vœux présidentiels à la télévision

Diffusion du lundi 31 décembre 2018 Durée : 3min

C’est la tradition. Depuis 1960. Chaque année le Président de la République adresse ses vœux aux Français à la télévision. Auparavant ça n’était pas le cas. Le Président ne faisait d’ailleurs pas forcément des vœux, et pas toujours le 31 décembre.

Par exemple Vincent Auriol les a faits le 6 janvier 1949 et René Coty les a faits le 28 décembre 1956. C’est le général de Gaulle qui a démarré cette tradition en 1960. Il en a fait l’occasion d’un bilan de l’année écoulée, et d’annoncer ce qui est prévu dans l’année à venir. Les autres ont continué. Des vœux qui sont souvent précédés de la Marseillaise, mais pas toujours. 

De Gaulle, Pompidou ou Mitterrand préfèrent la formule assise derrière le bureau présidentiel. Ça vous pose le bonhomme. C’est du sérieux. Giscard d’Estaing a tenté l’innovation en présentant les siens assis sur une chaise doublée de soie. Chirac, qui ne tient pas en place, choisi assez vite de les présenter debout.

Pour les pièces ont l’embarras du choix à l’Élysée. Souvent le président parle depuis son bureau, mais on a connu des vœux depuis la bibliothèque, depuis le salon doré, avec un drapeau français en fond d’écran aussi. François Hollande décide d’adresser ses vœux derrière un pupitre. 

Depuis 1982 on propose un sous-titrage destiné à nos concitoyens sourds et malentendants. Le message et sa durée sont à la discrétion du président. Ainsi les plus longs à ce jour sont ceux de de Gaulle en 1962 avec 18 minutes. Il bat de 10 secondes Emmanuel Macron. On n’a pas encore connu de femme au moment des vœux présidentiels, mais ça arrivera bien un jour. 

Elle pourra peut-être s’inspirer d’une référence en la matière. Eh oui ! La Reine Élizabeth II d’Angleterre a poursuivi la tradition initiée par Georges V son grand-père au micro de la radio. La Reine adresse chaque année, à Noël, ses vœux à ses sujets, et de la radio elle est passée à la télévision. La première fois c’était en 1952. 66 ans d’expérience ! Bravo Majesté et surtout… Bonne année !