Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

Tapisserie de Bayeux - Bataille de Hastings.
Tapisserie de Bayeux - Bataille de Hastings. © Getty - duncan1890

Brexit ou pas, la France et l’Angleterre

Ah la France et l’Angleterre. Vieille histoire hein ! C’est Clémenceau qui disait « L’Angleterre c’est une colonie française qui a mal tourné » Il n’avait pas tout à fait tort.

C’est de France que sont partis les deux conquérants de la Grande Bretagne, l’empereur romain Claude et surtout Guillaume, duc de Normandie, devenu Guillaume le Conquérant après la fameuse bataille de Hasting en 1066, bataille racontée par ce qu’on peut considérer comme la première BD de l’Histoire : la tapisserie de Bayeux. 

La Reine Elizabeth II descend d’ailleurs  de Guillaume le Conquérant et elle est toujours titrée duchesse de Normandie pour les îles Anglo-Normandes. La Reine descend aussi des Plantagenêt, une auguste famille royale tout droit venue de l’Anjou. A l’inverse, le Moyen Âge a vu le roi d’Angleterre posséder les deux tiers de la France, y compris Paris notamment pendant la Guerre de 100 ans. De la  longue possession de l’Aquitaine, les Anglais ont gardé une passion pour le vin de   Bordeaux. Au XVIe siècle la France et Angleterre tentent une alliance. On se réunit dans le nord de la France dans un campement si magnifique qu’on l’a surnommé le camp du Drap d’Or.

Entre la France et l’Angleterre les relations sont anciennes et houleuses.

3000 personnes ! Et un échec hélas. Il faut dire que pour fêter ça, François 1er de France et Henri VIII d’Angleterre ont « jouté » et Henri VIII a perdu. Blessé dans son orgueil de mâle, il ne l’a jamais pardonné à François et il s’est même allié aux Espagnols contre la France. Calais sera longtemps anglaise avant d’être libérée par l’épée. Au XVIIIe siècle la France et  l’Angleterre sont à couteaux tirés, et Napoléon fait tout ce qu’il peut pour isoler l’Angleterre et la mettre à genoux. Echec total. Ce qui sera d’ailleurs aussi le cas pour Hitler. A la fin du XIXe siècle la France et l’Angleterre tentent «  l’entente cordiale ». Autrement dit pôtes, mais pas trop. Et les anglais, qui inventent le tourisme, importent cette mode nouvelle  en France. On leur doit Cannes et le succès de la Côte d’Azur, de Biarritz, Dinard ou encore Deauville, pas loin des plages du débarquement où les Anglais ont débarqué au son de la cornemuse en 1944 pour libérer la France qu’ils étaient déjà venus soutenir dès 1914.

Depuis 1994, l’Angleterre n’est plus qu’une île puisqu’il existe désormais le Tunnel sous  la Manche. Et désormais, Brexit ou pas, nos histoires seront toujours proches. Comme  disait Charles de Gaulle « entre l’Angleterre et la France, il y a seulement un canal ».