Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

Le printemps
Le printemps © Getty - Sue Hsu

C’est le printemps !

Diffusion du samedi 21 mars 2020 Durée : 3min

Enfin !! Vous avez remarqué, quel que soit le temps, le jour du printemps, on se sent un peu joyeux. Même si il pleut, on se dit que le plus froid et le plus sombre est derrière nous. On va vers les beaux jours, les fleurs, la nature qui se réveille, bref on va vers la lumière.

Le printemps.  « Y a le printemps qui te réveille t’as le bonjour du printemps »  voilà pour la version de Michel Fugain. Ah et tant qu’on est en version musicale il y a bien sûr Vivaldi, l’une des 4 saisons, 4 concertos pour violon dont on suppose la composition autour de 1723. Tant que j’y suis de nos jours il y a le printemps des poètes ou depuis 1977 le printemps de Bourges et ses découvertes. Dans les arts il y a aussi le printemps. Celui de Botticelli par exemple, avec des nymphes à peine vêtues de robes transparentes, peintes vers 1478 et qui ont donné des sueurs chaudes à nos ancêtres. 

Chez les grecs on associe le printemps au vent d’ouest, le dieu Zéphyr. En Inde c’est Holi, la fête des couleurs qu’on célèbre en se lançant des pigments pour célébrer la fécondité. Chez les Birmans et en Thaïlande c’est carrément le début de l’année. Ce qui fut longtemps le cas chez nous puisqu’ avant l’édit de Roussillon signé en 1564 par le roi Charles IX, l’année commençait en avril. 

Le printemps a aussi beaucoup servi à nommer des évènements de l’histoire. Depuis toujours le printemps est associé à la fécondité, c’est la saison des amours chez les animaux, et franchement de vous à moi, il y a quelque chose dans l’air qui donne envie de plaisir. Et il est aussi associé à l’espérance. Celle de ne pas perdre la guerre par exemple pour les nazis qui baptisent « le réveil du printemps »  la dernière offensive qu’ils lancent en Hongrie en 1945. 

On parle aussi du « printemps des peuples » dans les années 1848-1849. Avec des révolutions un peu partout en Europe. En France ça se traduit par la fin du règne de Louis Philippe et l’arrivée de la 2nde République. En Autriche-Hongrie, l’Empereur doit accorder des élections et surtout il perd ses provinces d’Italie Venise et Milan. Plus récemment, en 1968, l’Europe et le monde retiennent leur souffle en suivant le Printemps de Prague, de l’autre côté du Rideau de Fer où la Tchécoslovaquie tente de mettre fin au régime communiste avant que les troupes de l’URSS et des autres pays du Pacte de Varsovie n’arrivent avec des chars et ne mettent fin à cette aspiration à la démocratie. En Chine, en 1979 et en 1989 à Pékin, notamment sur la Place Tian'anmen, étudiants et ouvriers appellent à la Démocratie avant que leur contestation ne soit réprimée par le gouvernement. 

Bref, dans l’Histoire, le printemps, bien plus qu’une saison, c’est un symbole. Celui du renouveau.