Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Paris, 20 janvier 2016, pose de la plaque à la mémoire de Rafaël Padilla dit le « clown Chocolat » et de Georges Footit devant l’hôtel Mandarin oriental en présence d’Omar Sy, Roschdy Zem, James Thierrée.
Paris, 20 janvier 2016, pose de la plaque à la mémoire de Rafaël Padilla dit le « clown Chocolat » et de Georges Footit devant l’hôtel Mandarin oriental en présence d’Omar Sy, Roschdy Zem, James Thierrée. © Maxppp - Thomas Padilla

Chocolat, né esclave, devenu le clown le plus célèbre du monde

Diffusion du vendredi 4 mai 2018 Durée : 5min

Direction la Rue Saint Honoré à Paris. Après avoir découvert les célébrités historiques qui y ont vécu, nous nous souviendrons du destin passionnant et émouvant du célèbre clown Chocolat.

Paris. Rue Saint-Honoré. Difficile de faire plus joli et plus cossu. Elle doit son nom à la Collégiale dédiée à Saint-Honoré d’Amiens, le saint Patron des boulangers et de la Picardie. Un sacré personnage ce Saint-Honoré. La rue Saint-Honoré c’est la rue de la colère. C’est ici qu’on a inventé les barricades. En 1 588 contre le roi Henri III et en soutien du duc de Guise, les habitants de la rue ont eu l’idée d’entasser tout un tas de barriques, de vieux meubles, pour empêcher les troupes royales d’avancer et ça a marché. Le Peuple parisien n’a pas oublié l’astuce et on a remis ça plusieurs fois dans l’histoire, notamment le 27 juillet 1830, lors des Trois Glorieuses. C’est cette barricade qui a inspiré « la Liberté guidant le peuple » à Eugène Delacroix.

Si tous ceux qui ont habité rue Saint Honoré ressuscitaient on y croiserait du beau linge. Pensez ! On verrait les fameux 15 20 de Saint-Louis, autrement dit les 300 chevaliers aveugles qu’il hébergeait gratuitement pour service rendu, on croiserait le peintre David sur une terrasse de café dessinant les condamnés à la guillotine qui passaient par là pour aller rejoindre l’échafaud place de la Concorde, parmi eux Olympe de Gouges, la féministe révolutionnaire qui est d’ailleurs passée devant chez elle puisqu’elle habitait la rue. On y rencontrerait Alexandre Dumas sortant de son bureau, Ou encore le clown Chocolat, le plus célèbre clown de toute l’histoire. Si célèbre qu’il a donné son nom à une expression : être chocolat !