Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Le calendrier 2019.
Le calendrier 2019. © Getty - pop_jop

On commence l’année le 1er janvier, depuis 1564

Diffusion du mardi 1 janvier 2019 Durée : 3min

La nouvelle année a-t-elle toujours débuté un premier janvier ? Et bien, cela n’a pas toujours été le cas. L’année n’a pas toujours été divisée en 365 jours. Loin de là.

A priori, c’est Babylone qui, la première, a l’idée de diviser l’année en mois lunaires. Ceci dit, il manque parfois quelques jours pour boucler par rapport aux solstices donc on rajoute un mois de temps en temps sans chichi. L’idée plaît aux Égyptiens qui s’y mettent à leur tour mais avec une correction d’importance, ils préfèrent prendre des mois solaires. Et ils arrivent à 12 mois de 30 jours auxquels ils ajoutent 5 jours.

C’est un peu moins que les Aztèques qui ont carrément 20 mois dans leur calendrier. Les Grecs mélangent carrément calendriers lunaire ET solaire mais il en manque pour faire 365 jours. Du coup César ajoute un mois. Et le fayotage étant aussi vieux que l’être humain, on donne le nom de Jules à ce nouveau mois qui devient juillet. Et le nouveau calendrier devient le calendrier Julien. On ajoute aussi les fameuses idées bissextiles. Et d’ailleurs l’année ne commence pas le 1er janvier, mais en mars, le mois dédié à Mars dieu de la Guerre chéri des Romains. 

C’est Charles IX roi de France qui décrète que l’année commencera le 1er janvier. Et c’est le cas pour la première fois en 1564. Dans pas mal de régions on commençait l’année à Pâques ce qui fait que l’année 1563 a été plus courte. Dans le genre « raccourcissage » d’année, le pape Grégoire XIII n’est pas mal non plus. 

En 1582, il se rend compte qu’on va arriver avec 10 jours d’avance au solstice d’hiver. Du coup, il décrète que 1582 aura 10 jours de moins Voilà ! Les pays catholiques suivent l’idée. Les autres non. L’Angleterre, des pays protestants, des pays orthodoxes, les pays musulmans, la Chine, le Japon et j’en passe. Ceci dit, parce que c’est quand même plus pratique, tout le monde a fini par reprendre le calendrier grégorien. On donc devrait entendre bonne année un peu partout sur la planète aujourd’hui. Et, où que vous soyez d’ailleurs, on vous adresse nos vœux les plus chaleureux.