Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

 Une ligne d'arbres à l'aube sur une route en Languedoc.
Une ligne d'arbres à l'aube sur une route en Languedoc. © Getty - David Clapp

Depuis toujours les arbres accompagnent l’Histoire

Les arbres sont intimement liés à notre histoire. Prenez nos cimetières par exemple, il n’est pas rare d’y voir un if, une vieille coutume qui remonte aux peuples celtes qui le voyaient comme l’arbre de la déesse de la mort.

Le plus ancien if du monde est situé dans le Pays de Galles. Il a 4000 ans, autrement dit il a commencé à pousser au moment où on construisait Stonehenge pas très loin. Le plus ancien arbre du monde est un sapin de Noël. Ou plutôt un épicéa commun. Il aurait 4500 ans et on le trouve en Suède. Pour ce qui concerne la France, notre arbre le plus vieux est un olivier. Il est situé à Roquebrune-Cap-Martin, dans les Alpes. Un olivier énorme qui aurait plus de 2000 ans, qui a connu Jésus et vu passer des guerriers gaulois. Ah tant qu’on parle de Gaulois. Si on en croit les aventures d’Astérix et Obélix, les fameux druides, les collègues de Panoramix, allaient cueillir le gui dans les chênes avec une serpe d’or pour fabriquer je ne sais quelle potion. Il y a du vrai dans tout ça. 

On sait que les druides cueillaient effectivement le gui auquel ils prêtaient des vertus magiques. Plus récemment, quand on se promène à Versailles, on peut croiser l’un des rares arbres qui a connu Louis XIV, puisque le parc a été beaucoup transformé au fil du temps. C’est un chêne dit de Marie Antoinette, il a été planté en 1681, mais il porte le nom de la Reine parce qu’elle aimait s’y installer à l’ombre quand elle séjournait à Trianon.  

Les arbres accompagnent l'histoire.

La reine avait fait planter deux magnifiques tulipiers de Virginie mais ils n’ont pas survécu à la grande tempête en 1999. A propos de tempête, la Révolution Française elle aussi s’est passionnée pour les arbres. Elle a inventé « l’Arbre de la Liberté », planté dans toutes les communes de France. Bien peu sont parvenus intacts jusqu’à nous.  Celui de Bayeux est magnifique. L’arbre aura même inspiré nos écrivains français, tel Victor Hugo qui écrit au moment de la plantation d’un Arbre de la Liberté sur la place des Vosges à Paris en 1848 « C’est un beau et vrai symbole pour la liberté qu'un arbre ! La liberté a ses racines dans le cœur du peuple, comme l'arbre dans le cœur de la terre ; comme l'arbre elle élève et déploie ses rameaux dans le ciel ; comme l'arbre, elle grandit sans cesse et couvre les générations de son ombre. »