Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Un gnomon ou "cadran solaire".
Un gnomon ou "cadran solaire". © Getty - Jule McKee

Du cadran solaire à la montre connectée, quelle aventure que les montres !

Diffusion du mercredi 2 janvier 2019 Durée : 3min

Se repérer dans le temps. Pas facile il y a des milliers d’années. Notamment savoir quel moment on est de la journée et ne pas oublier le dîner de la belle qui a fait son légendaire rôti de mammouth dans la caverne d’à côté, ce n’était pas évident.

A priori, c’est 2000 ans avant Jésus-Christ qu’on a inventé le Cadran Solaire, du côté de la Mésopotamie. C’est l’historien Hérodote qui l’affirme. Il appelle ça un gnomon. Avouez que le nom est bizarre. Plus tard la clepsydre donne une idée de durée, elle est adaptée et devient l’horloge hydraulique, autrement à eau. Charlemagne en a une très jolie chez lui en l’an 800. Pas évident à utiliser sur l’eau, puisque ça bouge tout le temps, du coup sur les bateaux, au Moyen Âge on utilise plutôt des horloges à sable. La nuit il arrive aussi qu’on utilise un nocturlabe, autrement dit une horloge aux étoiles

Les premières horloges mécaniques arrivent au milieu du Moyen Âge, et il n’y a pas plus classe que d’en posséder une dans une ville. Le XVIIIe est le point d’orgue dans le domaine, avecla célèbre pendule de Passemant qu’on voit toujours à Versailles, qui est d’une précision étonnante et peut donner sans se tromper, date et heure jusqu’en l’an 9999. On a le temps de voir venir. 

Pour les montres, il faudra attendre Peter Henlein et le XVI e siècle pour les voir apparaître. Horriblement chères, ce sont des bijoux, qu’on porte en sautoir chez les hommes pour bien montrer qu’on a de quoi. La première montre-bracelet est offerte à la reine Élisabeth 1re en l’an 1571 mais elle ne se répandra vraiment qu’avec la guerre de 14.

Entre-temps on a évidemment la montre à gousset qui va devenir hypra précise grâce à Beaumarchais, horloger au départ puis devenu le célèbre auteur du Barbier de Séville et l’homme qui a aidé la Révolution américaine. Désormais ultra-fines, parlantes, connectées au portable au point qu’on pourrait se croire James Bond, les montres continuent d’innover.
Et malgré leur infinie précision vous aurez remarqué qu’on continue à être en retard ou en avance, et à trouver que le temps passe vite ou qu’il est bien long. Une manière de nous souvenir que, comme dirait l’autre, le temps est relatif !