Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

Espion(ne)s : l’un des plus vieux métiers du monde
Espion(ne)s : l’un des plus vieux métiers du monde © Getty - Maciej Toporowicz, NYC

Espion(ne)s : l’un des plus vieux métiers du monde

Diffusion du samedi 22 février 2020 Durée : 3min

Je regardais un vieux James Bond hier soir, non mais franchement la classe non ? Cette élégance ! Et ces bidules étonnants, genre le téléphone dans la chaussure. Pas pratique ceci dit. L’espionnage c’est vieux comme les secrets.

Quelle profession étonnante hein ! Le rôle des espions c’est de savoir et de faire passer l’info à son propre camp sans se faire attraper. Pour faire passer les messages, toutes les époques ont inventé des systèmes. On pouvait par exemple cacher le message, dans des tubes, des livres, ou en utilisant la méthode originale de Nabuchodonosor à Babylone. Le roi écrivait les infos sur le crâne rasé d’un esclave et on laissait les cheveux repousser ensuite. Pas rapide, mais efficace. Il y a aussi la fameuse technique de l’encre qu’on ne voit pas. A base de citron au XVIIIe siècle. On peut aussi crypter son message pour le rendre incompréhensible. Le plus ancien message crypté retrouvé dans le monde a 3600 ans et il décrit une recette pour faire des poteries. César lui-même cryptait ses messages en décalant les lettres. Du coup dans les dépêches envoyées à Versailles ont écrit avec beaucoup d’espace entre les lignes pour laisser les services de l’état transcrire les infos de manières lisibles pour Louis XV et ses ministres. 

Ceci dit, il n’existe pas de code inviolable comme l’ont compris les nazis à leurs dépens. Leur machine à crypter, nommée Enigma, a été vaincue par l’Anglais Alan Turing, ce qui a permis de connaitre les manœuvres allemandes à partir de 1943. L’histoire a retenu quelques noms d’espions célèbres. Le chevalier d’Eon, homme habillé en femme, pas du tout discret comme le veut pourtant la profession et qui va épater le XVIIIe siècle avec ses frasques. Mata Hari, fusillée en 1917 pour avoir espionné la France pour les Allemands. Violette Morris, sportive française, fait passer les plans de la ligne Maginot aux Allemands lors des jeux de 1936, elle sera fusillée par des maquisards. Plus récemment, en 2001, Robert Hanssen, haut responsable du F.B.I est arrêté pour espionnage au profit des Russes. Il est condamné à la perpétuité. 

Toutefois les espions ne finissent pas toujours mal. On en connait qui sont morts dans leur lit. D’autres sont devenus célèbres. Même si James Bond n’existe pas, Ian Fleming, l’homme qui l’a imaginé, savait de quoi il parlait puisqu’il a travaillé dans les services secrets de la marine anglaise. Certains espions sont même arrivés au plus haut de l’Etat. Regardez la Russie par exemple. Wladimir Poutine, Président, fut membre du KGB. Il connait le métier. 

Mais tous ces aigles du renseignement ne vaudront jamais le regard vigilant de ma belle-mère. Elle sait tout. Elle voit tout. Impossible de lui cacher quoi que ce soit…