Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Hypathie pourrait être à l'origine de la légende de Catherine d'Alexandrie, plus connue sous le nom de Sainte Catherine, ici représentée par le peintre italien Giampietrino.
Hypathie pourrait être à l'origine de la légende de Catherine d'Alexandrie, plus connue sous le nom de Sainte Catherine, ici représentée par le peintre italien Giampietrino. © Getty - Thekla Clark

Hypatie, femme libre et savante, massacrée par les fanatiques à Alexandrie

Diffusion du jeudi 17 janvier 2019 Durée : 4min

Alexandrie. Le phare se dresse face à la mer. Merveille du monde il a déjà plus de 6 siècles. Ce jour de l’an 315 Hypatie ne le sait pas encore mais elle vit ses derniers instants.

Depuis quelques jours les chrétiens sont devenus incontrôlables et ils la haïssent. Elle était pourtant de celles et ceux qui considéraient, quelques années plus tôt, qu’on devait tolérer cette nouvelle religion à Alexandrie. Hypatie, la femme la plus savante de la ville. Peut-être même de l’empire.

Elle a décidé de dédier sa vie entière à la connaissance. Et donc de ne jamais se marier. Elle a étudié les nombreux manuscrits, dont certains uniques au monde, qui font la gloire de la bibliothèque d’Alexandrie. Elle en a retiré une science extraordinaire. Femme de lettres, mathématicienne, elle se passionne notamment pour l’astronomie et elle travaille sur les écrits de Ptolémée. À l’aide d’un astrolabe de sa conception, elle passe des heures à observer et calculer. On n’ose à peine imaginer ce que la première femme mathématicienne de l’Histoire aurait pu découvrir si elle avait vécu plus longtemps. Hélas ce ne sera pas le cas. Cyrille d’Alexandrie, le nouvel évêque de la ville, veut imposer la nouvelle religion face aux anciennes fois. Face à lui, Oreste, préfet de l’Empire, résiste au nom du vivre ensemble. Hypatie est proche de lui. Et elle représente tout ce que déteste le nouvel évêque.

Une femme. De savoir. Et Philosophe en plus. Donc libre d’esprit. Cyrille, aussi brillant qu’Hypatie pour prendre la parole a littéralement déchaîné une foule de moines contre elle. Elle vient d’être arrêtée chez elle. Elle aurait pu fuir. Elle ne bouge pas. Traînée dans une église, dévêtue. Elle est massacrée à coup de tessons de poteries et de coquillages. Le même jour la grande bibliothèque d’Alexandrie est détruite. Martyre de la libre-pensée. Longtemps oubliée, et pour cause, puisque l’Église a mis la main sur le savoir, Hypatie est revenue dans les mémoires plus de 1200 ans après sa mort. Aujourd’hui encore elle est le symbole de toutes ces femmes qui savaient, étudiaient et qu’on a empêché des siècles durant d’apporter leur part de connaissance à l’Humanité. Jamais nous ne devrons l’oublier.