Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Peinture représentant une séance de travail sur le dictionnaire à l'Institut de France.
Peinture représentant une séance de travail sur le dictionnaire à l'Institut de France. © Getty

Il y a 4 siècles on écrivait comme on voulait… Aujourd’hui il y a l’orthographe !

Diffusion du vendredi 7 septembre 2018 Durée : 3min

L’orthographe c’est super-précis hein. Et dieu sait si nos têtes blondes vont avoir la joie de le constater lors des multiples dictées qu’on va leur coller.

Ah ça les ferait rêver d’écrire comme sous Louis XIV. Qu’on prenne les lettres de la Palatine par exemple, la belle-sœur de Louis XIV, truffées de fautes ! Elle écrit bien souvent comme elle parle. Et que je ne fais pas les accords, les conjugaisons, même pas la ponctuation. Encore qu’elle ait une excuse en théorie, elle est allemande, mais ça n’est pas mieux pour Madame de Sévigné. 

À leur décharge, la fixation de l’orthographe est bien tardive. C’est François 1er qui donne le branle en 1539.  Il fait du Français la langue officielle de son royaume, entendez par là qu’on devra désormais écrire les actes officiels en Français et non plus en latin. On est bien obligé de commencer à se mettre d’accord sur la façon d’écrire les mots. D’autant qu’on les imprime vite puisque le roi a aussi lancé l’imprimerie nationale. Très vite, en France, on choisit d’écrire non pas forcément comme on prononce, mais en fonction de l’histoire du mot. 

On écrit haricot avec H par exemple or on ne le prononce pas. De même l’écriture change peu même si la prononciation change. Par exemple quand nous lisons « Louis XIII roi de France » le roi lui-même disait plutôt « Je suis le roué ». le oi se prononçait oué. Pas simple hein ? C’est à Richelieu, premier ministre du roi, qu’on doit la bible de ma grand-mère, le premier dictionnaire officiel ! La bible de la langue. Le premier est sorti en 1694. Il est né des esprits féconds de l’Académie Française voulue par Richelieu pour veiller à ordonner la Langue Française et à veiller sur elle. Elle continue de nos jours.

Avec les manuels scolaires et l’instruction obligatoire, l’orthographe est fixée et elle ne bouge quasiment plus aujourd’hui. Pour les noms de lieux ou de famille c’est autre chose. Les noms de lieux ont été fixés par le cadastre au début du XIXe siècle, mais ils ont aussi bougé longtemps. Les noms de famille, eux, ont été fixés par l’apparition du livret de famille à la fin du XIXe siècle, en même temps que le Livret militaire. Mais il arrivait encore qu’on les modifie par erreur sur l’état civil il y a quelques années encore. Bref une orthographe fixée, c’est une longue histoire. Mais c’est aussi précieux. L’orthographe aide à comprendre et à nuancer. Et elle n’est peut-être pas étrangère au fait qu’on dise que la Langue Française est la plus précise du monde.