Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

BRRR ... rude hiver !
BRRR ... rude hiver ! © Getty - Julia Christe

Il y a 501 ans, le pire hiver que la France ait connu

Diffusion du samedi 11 janvier 2020 Durée : 3min

Loin de moi l’idée de contester le dérèglement climatique, évidemment. Ceci dit, quand on s’y intéresse, nos grimoires nous révèlent que le climat a joué des tours aux humains. On a connu des étés très chauds...et des hivers très froids, aux conséquences très lourdes.

L’un des coups de froid les plus importants de notre histoire a eu lieu au début du XVIIIe siècle. Il est resté dans l’histoire sous le nom de « Grand hiver de 1709 ». Il survient à la fin d’une période nommée le minimum de Maunder par les climatologues d’aujourd’hui, du nom d’un astronome anglais de la fin du XIXe siècle qui a démontré que l’activité du soleil a baissé de 1645 à 1715. C’est pile le règne de Louis XIV, dit « le roi soleil » avouez que c’est un comble…  Etrangement, décembre 1708 avait vu des températures étonnamment douces. À tel point que des bourgeons se formaient dans le sud. Mais le 6 janvier c’est la bascule. Les températures plongent littéralement, à tel point, que de nos jours encore, janvier 1709 est toujours le mois le plus froid des 500 dernières années. 15 jours à moins dix degrés à Paris, avant de descendre à moins 20 degrés et demi le 20 janvier. Six autres vagues de froid s’enchaînent ensuite jusqu’au mois de mars. Dans les campagnes, les arbres et les vignes meurent. Sous l’effet du gel, on voit même des chênes se fendre « avec un bruit de tir de mousquet » disent les contemporains. Plusieurs témoignages racontent qu’on voit des oiseaux tomber littéralement du ciel. Saisis par le froid en plein vol. La Seine et le Rhône gèlent littéralement. De même pour la mer sur les côtes. On peut traverser à pied le vieux port à Marseille. À Dieppe la neige tombe en continu et atteint trois mètres. Elle empêche des habitants de sortir de leur maison. À Versailles, le roi lui-même claque des dents. Avec un printemps très pluvieux, le désastre est complet au point que le prix du blé est multiplié par 6. Des émeutes se produisent un peu partout. À tel point que Louis XIV ordonne des visites de greniers afin d’empêcher qu’on en cache pour profiter de la hausse des prix. On estime à 600 000 le nombre de morts liés au « Grand hiver » de 1709, soit de froid, de faim ou d’épidémies. Depuis 1709, la France a connu d’autres hivers rigoureux, notamment 1788. Un épisode  n’est pas pour rien dans le déclenchement de la Révolution en 1789.  1879, 1956 et 1985 sont également parmi les plus froids. Mais rien, à ce jour, n’a égalé le froid glacial qui a pétrifié la France de 1709. Un hiver si froid que, comme un curé l’a écrit en Normandie, nos ancêtres se sont crus haïs de Dieu.