Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Place du Martroi
Place du Martroi © Getty

Jeanne d’Arc entre dans la légende lors du siège d’Orléans

Diffusion du mardi 1 mai 2018 Durée : 5min

En mai 1429 les Orléanais ont découvert une femme étonnante.

Orléans. Voilà un vrai bonheur de France. Capitale de la région Centre Val de Loire, elle réjouit chaque jour plus de 110 000 Orléanais au cœur d’une agglomération qui flirte avec les 300 000 habitants comme la Loire flirte avec la ville qu’elle traverse de toute éternité. Même si la dernière guerre l’a beaucoup abîmée, Orléans s’est relevée, et elle est toujours aussi belle. La superbe Cathédrale Sainte Croix s’élance vers le ciel de l’Orléanais depuis plus de 4 siècles. Elle a été entièrement reconstruite à partir de 1601, et ses deux élégantes tours n’ont été terminées qu’en 1820. Elle a un style bien à elle. Autour on découvre avec bonheur les belles pierres de de l’hôtel des Créneaux, de l’hôtel Grolot ou du petit voisin, on flâne sur la place du Martroi ou dans les grandes artères que sont la rue Jeanne d’Arc ou la rue Royale. Orléans est une ville pleine de jeunesse, et pourtant elle est fort ancienne.

Ville importante dès le haut Moyen Âge, elle est une des rares qui tient tête à la déferlante Attila. La ville continue de grandir et grossir. Elle est place forte pendant la guerre de 100 ans. Tenue pour celui qu’on appelle le Petit Roi de Bourges, et qui deviendra Charles VII, elle tient tête aux Anglais qui veulent prendre la clé de l’immense fleuve Loire avant de descendre sur Bourges et, pourquoi pas faire prisonnier le pauvre Charles. Cela Jeanne ne le veut pas. Et même s’il y a peu de temps qu’on la connait, les Orléanais n’ont qu’à la regarder pour comprendre que tout doit s’incliner devant la volonté de Jeanne d’Arc, celle qu’on appelle la Pucelle, et qui force la main des militaires. Chose étrange qu’une femme armée et casquée sur un cheval. On n’a pas l’habitude en cette année 1429.