Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

 Des figurines en terre cuite grandeur nature sont disposées en formations de combat. Ce sont exactement les répliques de la garde impériale de Qin Shi Huang.
Des figurines en terre cuite grandeur nature sont disposées en formations de combat. Ce sont exactement les répliques de la garde impériale de Qin Shi Huang. © Getty - Zhang Peng

L’élixir d’immortalité de l’empereur chinois Qin Shi Huang

Diffusion du vendredi 8 février 2019 Durée : 3min

On a retrouvé il y a un an un ordre étrange donné par un empereur chinois. L’homme voulait que son administration lui rapporte la recette d’un élixir lui permettant d’être immortel.

211 avant Jésus Christ, Qin Shi Huang est furieux, il n’a toujours pas ce qu’il veut. Il devrait pourtant être heureux, il a vaincu 6 royaumes et il a réussi la création d’un des plus grands empires que la planète ait connus, un empire qui va durer bien après lui et porter le nom de Chine. Un drôle de bonhomme remarquez, ainsi que nous le décrit Sima Qian « Le roi de Qin est un homme au nez proéminent, aux yeux larges, à la poitrine d’oiseau de proie ; il a la voix du chacal ; il est peu bienfaisant et a le cœur d’un tigre ou d’un loup » force est de constater que l’écrivain à raison. 

Qin va certes unifier et même créer la Chine mais au prix de beaucoup de sang et de larmes. Les courtisans qui voient partir l’empereur se souviennent comme il a fait détruire tous les livres et tuer les savants. Ils savent que l’empereur a décidé d’unifier les anciens royaumes en standardisant l’écriture et les lois. Pas si loin on entend les coups de pioches des sujets de Qin qui bâtissent une muraille qui n’en finit pas et qui est censée empêcher toute invasion de l’empire tout neuf. Plus loin, des fours tournent à plein régime pour cuire les 8000 statues de militaires que l’empereur veut auprès de lui après sa mort. Des statues magiques, censées le protéger dans l’au-delà. L’au-delà c’est le grand problème de Quin Shi Huang. Et c’est pour ça qu’il est furieux. 

Il a fait envoyer des émissaires partout dans son tout nouvel empire pour qu’on réussisse à trouver la seule chose qu’il lui manque : la vie éternelle. Et il vient de recevoir un nouveau message pour lui dire qu’on ne sait toujours pas comment fabriquer l’élixir d’immortalité que l’empereur veut posséder et dont il a ordonné la recherche par décret. Quin Shi Huang est mort 1 an après cette déception. En l’an 210 avant Jésus Christ, à l’âge de 49 ans, ce qui prouve qu’il avait du pif en trouvant la mort trop proche. Il n’est donc pas devenu immortel. Enfin pas tout à fait. 

Son nom continuera à étonner les hommes quand ils découvriront les 8000 soldats de poterie qui continuent de garder leur empereur ou quand ils parcourront le seul monument du monde qu’on peut voir depuis l’espace : la muraille de Chine.