Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Ils ont fait l'Histoire, saison 2 avec Jérôme Prod'homme
Ils ont fait l'Histoire, saison 2 avec Jérôme Prod'homme © Radio France

La gendarmerie a plus de 2 siècles

Diffusion du lundi 15 avril 2019 Durée : 3min

1964. La France se bidonne en regardant les gendarmes de Saint Tropez au cinéma.

« Attention le voilà » « garde à vous ! » De Funès bien sûr « alors mon bon Gerbert ça va ? Galabru ça va mon adjudant-chef ». et tous les autres le premier film fait presque 8 millions d’entrées. Il y en aura 6 au total. La gendarmerie est l’une des plus anciennes forces militaires de France. À l’origine elle est composée de Gendarme. Bah quoi c’est logique ? Oui enfin faisons un peu d’étymologie si vous voulez bien. Elle est composée de gens, plus loin d’armes. Autrement dit les gens qui portent les armes. Et ils sont peu. Rappelons qu’il est strictement interdit aux manants d’avoir autre chose qu’un bâton. Les armes c’est l’affaire des nobles et des militaires, dont les gens d’armes qui sont aussi des militaires chargés de faire la police. 

Avant la Révolution, on parle plus souvent de maréchaussée que de gendarmerie. La maréchaussée dépend directement du roi à partir de 1720. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’on change son nom à la révolution. « Maréchaussée » rappelle trop la monarchie à nos ancêtres, ils préfèrent gendarmerie. Ainsi naît le 16 février 1791 la gendarmerie nationale. Bien vite la gendarmerie s’impose dans les campagnes, où elle n’a pas toujours le beau rôle notamment au XIXe siècle puisqu’elle est chargée d’empêcher des coutumes ancestrales, par exemple le droit d’aller chercher du bois pour se chauffer en forêt, et surtout c’est elle qui applique la Conscription, autrement dit qui va chercher les jeunes citoyens que l’État appelle sous les drapeaux. De même, c’est la gendarmerie qui se charge de rechercher et arrêter les déserteurs, notamment pendant la Grande Guerre. 

En 1841, il est établi par un règlement interne le port obligatoire de la moustache, qui fait reconnaître tout de suite les gendarmes en plus de leur tenue déjà bleue et blanche et de leurs chapeaux arrondis sur le devant avant de devenir des képis. L’obligation de la moustache ne cesse qu’en 1933. Ils et elles sont environ 100 000 de nos jours à exercer ce beau et difficile métier de gendarme.