Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Char allemand factice examiné par un soldat américain. Metz, France, le 22 novembre 1944.
Char allemand factice examiné par un soldat américain. Metz, France, le 22 novembre 1944. © Getty - Photo Quest

La ruse, meilleure tactique militaire ?

Diffusion du mardi 8 janvier 2019 Durée : 4min

Tromper l’ennemi. Voilà une vieille tactique militaire. Dans le jargon on appelle ça une ruse de guerre.

La plus connue c’est celle du cheval de Troie. Une idée d’Ulysse. On construit un grand cheval de bois, on le remplit de militaires, on l’offre à la ville de Troie qui l’accepte et le fait rentrer entre des murs assiégés sans succès depuis un bail. Et dans la nuit, alors que les Troyens ont bien fêté leur nouveau cadeau, les militaires grecs sortent du cheval. Troie est vaincue. 

Dans le genre rusé il y a aussi le chef viking Hasting. Le gars assiège la ville italienne de Luna. Et il n’y arrive pas. Et il meurt. Et ses guerriers désarmés arrivent portant son cercueil devant les murs de la ville en disant qu’en gros leur chef est mort et qu’il voulait être enterré chrétiennement tout païen qu’il était. L’évêque de trouver ça très chouette le repentir, même tardif. Alors il laisse entrer le cercueil. Les Vikings peinent à le porter mais les fidèles nombreux dans la cathédrale se disent que le chef devait bien manger.
La crème, le beurre… Surprise générale quand, pas mort du tout, Hasting jaillit de son cercueil qui contient un nombre incalculable d’armes que ses hommes prennent aussitôt. La ville est passée au fil de l’épée. Rude hein ! Il y a aussi la ruse de guerre pour désorienter l’adversaire. 

Pendant la grande guerre pour tromper les Allemands qui bombardent la capitale la nuit, on imagine construire un faux Paris. Ah et il y a aussi l’opération Fortitude ! Un coup de maître des Anglais pendant la seconde guerre. Rien moins qu’une fausse armée en caoutchouc que survolent les avions allemands que les Anglais laissent passer volontairement. Les pilotes reviennent tout farauds d’avoir pris des photos d’une grosse armée pendant le vol. Du coup, dans l’état-major allemand, on considère que cette armée au sud-est de l’Angleterre c’est la preuve que le débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais. Ce coup génial maintiendra longtemps les troupes allemandes dans le nord, persuadées que le débarquement de Normandie n’est qu’une diversion. Au final, la ruse est peut-être la plus belle et la plus noble des armes de guerre.