Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Claude François et ses Claudettes.
Claude François et ses Claudettes. © Getty - Patrice PICOT

Le 11 mars 1978, Claude François meurt électrocuté dans sa baignoire

Diffusion du jeudi 27 septembre 2018 Durée : 3min

11 mars 1978. La France n’en revient toujours pas « A 16H10 un télégramme nous parvient, quatre mots sur une dépêche pour nous apprendre que Claude François est mort ».

Revenu très tard du tournage d’une émission en Suisse, Claude François s’est levé très tard ce 11 mars. Émergeant lentement, il a deviné à travers les rideaux un temps splendide. Il est allé prendre le soleil quelques instants sur sa terrasse du 46 boulevard Exelmans à Paris. Il a d’ailleurs salué ses fans, toujours quelques dizaines, regroupés en bas dans l’espoir d’apercevoir leur idole. Ils n’ont pas été déçus. Pendant que sa femme lui préparait un solide petit-déjeuner, Claude a répondu à deux coups de fils, le dernier, un peu impatient du côté des studios télés. 

On l’attendait pour l’émission de Michel Drucker. Les Clodettes ou Claudettes avaient déjà répété. Il était en retard. « Je prends un bain et j’arrive » a-t-il répondu avant de raccrocher. Ce bain justement, il est entré dedans. Très moussant, comme il les aimait. Un peu de détente avant un show qu’il voulait encore une fois exceptionnel. Se levant pour sortir de l’eau, le regard de Claude François a été attiré une nouvelle fois par une applique, juste au-dessus de la baignoire. Toujours la même, pas droite, et même légèrement décrochée. Il a tendu le bras pour la remettre comme il fallait et là. Sa main est restée collée dessus. Un faux contact et une décharge puissante lui a traversé le corps. Cloclo a tenté de décoller sa main avec son autre main mais n’y est pas parvenu. Il s’est écroulé dans la baignoire. 

Dans la cuisine Kathalyn Jones, sa femme, et Marie-Thérèse Dehaeze son attachée de presse, ont entendu Help  puis un grand bruit. Elles se sont précipitées. Elles l’ont sorti de l’eau, appelé les pompiers et attendu dans l’angoisse. Quelques minutes plus tard, Claude François a repris brièvement connaissance, murmuré quelques mots que personne n’a compris. Les pompiers l’ont trouvé inanimé. L’électrocution a provoqué une embolie pulmonaire. Après de nombreux massages cardiaques, le cœur est reparti brièvement. Puis il s’est arrêté définitivement. 

Ce 11 mars 1978, tout le monde apprend que Claude François est mort. Il ne sortira plus de nouveau tube. Mais plus de 40 ans après sa mort, ceux qu’il a déjà réalisés continuent encore et toujours de faire danser une France qui n’a jamais oublié celui qu’elle a appelé Cloclo.