Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Un concert lors de la fête de la musique, place des Vosges à Paris.
Un concert lors de la fête de la musique, place des Vosges à Paris. © Getty

Le 21 juin on fait la fête depuis la nuit des temps

Diffusion du jeudi 21 juin 2018 Durée : 5min

Ce 21 juin c’est la fête de la musique. Depuis 1982, elle a beaucoup évolué. Une invention de Jack Lang, tout nouveau ministre de la culture d’un président élu depuis un an : François Mitterrand. Mais le 21 juin est un moment de fête depuis longtemps.

En Amérique du Sud on dansait pour le soleil. Et on finissait joyeusement par un sacrifice humain. Autres temps, autres mœurs hein. Chez les Égyptiens on fêtait aussi le gonflement des eaux du Nil, autrement dit l’inondation qui fertilisait la vallée du fleuve roi et nourrissait l’Égypte. Chez les Celtes, les mages cueillaient certaines herbes qui devenaient magiques. À son arrivée, l’Eglise a croqué les traditions précédentes. Le solstice d’hiver a été remplacé par Noël, le jour de la naissance du Christ. Le 21 juin a été remplacé par la Saint Jean, en l’occurrence Saint Jean Baptiste, le cousin du Christ. On a gardé le feu du solstice, qui est devenu feu de la Saint Jean, alors qu’il n’avait aucun rapport avec le fameux Saint. Il existait déjà bien avant l’arrivée du Christianisme. On lui prêtait des vertus de protection. On ramassait même les cendres pour se protéger ou pour guérir. Impossible pour l’Eglise de le supprimer, elle se l’est donc attribué. On continue à célébrer la Saint Jean dans de nombreux endroits en France de nos jours. 

La fête de la musique naît en France en 1982

 En 1976, un américain nommé Joel Cohen, et qui travaille pour Radio France, a l’idée de faire jouer des groupes aux deux solstices, donc le 21 décembre et le 21 juin. Le projet fonctionne dans l’ouest parisien et aussi à Toulouse. Il faut dire que Toulouse ne rate jamais une occasion de faire la fête mais passons. Ces concerts sont baptisés « Les saturnales de la musique » mais restent un peu confidentiels. Ceci dit, l’idée n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Et celui qui n’est pas sourd, c’est le moins qu’on puisse dire, c’est Jack Lang. Cette idée de concerts de groupe, il l’élargit et invente quelque chose de complètement nouveau : la fête de la Musique. Il est ministre de la Culture de François Mitterrand quand il lance la fête de la musique dont la première édition a lieu le 21 juin 1982. Il a déjà l’expérience de l’art dans la rue puisqu’il a fondé et dirigé le festival international du Théâtre de Nancy, qui l’a d’ailleurs fait connaître à Paris. Ce festival permettait aux comédiens de faire du théâtre aux quatre coins de la ville, souvent en plein air, sur des places. 

Pour le 21 juin, Le principe c’est de faire de la musique dehors, dans la rue, pourquoi pas dans des salles de concerts remarquez mais de la musique et pas forcément que par des pros. C’est ainsi qu’est né ce chouette mélange de style et même de niveau quand on y pense, depuis le tout jeune groupe d’ados, en passant par les chorales, les concerts symphoniques et les mixs des djs. Carton plein pour la fête de la musique qui draine déjà les foules ce jour-là. Elle a depuis largement essaimé puisque plus de 130 pays la célèbrent à leur tour. 

Dans 350 villes du monde, en dehors de la France, ce 21 juin on va s’offrir le plus beau lancement qui soit pour l’été, un lancement festif et surtout en musique : celui de la fête de la musique.