Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Joseph Caillaux est né au Mans
Joseph Caillaux est né au Mans © Getty

Le Mans, ville de Caillaux, père de l’impôt sur le revenu

Diffusion du lundi 30 octobre 2017 Durée : 5min

Le Mans est candidate au titre de Patrimoine Mondial de l’Humanité. Elle est fière de sa Cité Plantagenêt, sa cathédrale, les 24 H bien sûr et ses spécialités gourmandes dont les célèbres rillettes. Le Mans c’est aussi la ville de celui qui a mis en place l’impôt sur le revenu : Joseph Caillaux.

Le Mans couronne la Sarthe. Son orgueil c’est la Cité Plantagenêt. Un nom qui rappelle qu’elle était la préférée de la grande Famille Plantagenêt, une illustre famille que ces Plantagenêt, qui tiendrait son nom du fait que, Geoffroy le fondateur de la lignée, aimait planter un rameau de genêt sur son chapeau pour le décorer, le genre coquet. C’est là, au Mans, qu’est né Henri Plantagenêt, l’ancêtre des comtes du Maine, d’Anjou, de ducs de Normandie, de rois d’Angleterre, de Jérusalem ou de Chypre, et notamment d’Elizabeth II Reine de Grande Bretagne, et aussi du Prince Charles.
On dirait que le Mans a gardé le meilleur de l’Histoire, mais c’est aussi une ville commerçante place de la République ou place des Jacobins, une ville également gourmande… ahhh les rillettes… spécialité ancestrale et c’est ici que les fans goûtent les meilleures, on gagne toujours à goûter aussi les fameux poulets de Loué élevés pas très loin.
Au loin le rugissement des moteurs, c’est Le Mans, ville sportive avec le fameux circuit des 24 HEURES qu’elles soient auto ou Moto. Des courses dont la première a eu lieu en 1923, extraordinaire course, et chaude ambiance dans Le Mans Ville festive.
Le Mans c’est aussi la ville de Pierre de Ronsard, Paul Scarron, Emmanuel Moire et Joseph Caillaux,instaurateur de l’impôt sur le revenu, ce mois de mars 1907.

En France, l’impôt sur le revenu est une idée très ancienne, en 1848 Garnier-Pagès propose l’impôt sur le revenu : refusé ! Pire, Adolphe Thiers interdit de remettre sur le tapis ce qu’il appelle « l’atroce impôt ». En 1907, seule l’Assemblée Nationale vote son établissement, et c’est en 1913 que le Sénat dit finalement oui à l’impôt sur le revenu devenant effectif.