Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Carte de la bataille de Marathon.
Carte de la bataille de Marathon. © Getty - Universal Images Group

Le premier marathon de l’Histoire en – 490 avant J.C

Le marathon, l’une des plus grandes épreuves modernes.

Celle dont les vainqueurs ont le privilège de se voir remettre leurs médailles lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques. Tokyo, Berlin, Paris, New York, mais aussi Boston, dont le nom a résonné tristement lors d’un double attentat perpétré en 2013. Pyongyang aussi, en Corée du Nord, l’un des seuls événements ouverts aux étrangers. Le marathon du Soleil de minuit a lieu en Norvège où le soleil ne se couche quasiment pas à cette période de l’année, ce qui fait qu’on entend les 12 coups de minuit en plein jour et en pleine course. À l’inverse, en Allemagne, le Kristallmarathon se court dans les galeries d’une ancienne mine de sel à 500 mètres de la surface. Vous qui courrez des marathons, pensez à Phidippidès. 

À son époque, Marathon c’est une ville, en Grèce, pas loin d’Athènes, au bord de la Mer Égée. Ce jour de l’An 490, les perses attaquent Athènes. Ils débarquent à Marathon où a lieu une énorme bataille. La Victoire grecque est écrasante. Plutarque et Lucien de Samosate, nous disent que Philipidès est un jeune soldat. Il est chargé d’annoncer la victoire aux Athéniens restés dans la ville. Bah oui. Le jeune guerrier part de marathon en courant et rejoint Athènes 40 kilomètres plus loin. Il aurait couru si vite qu’il serait littéralement mort d’épuisement en arrivant. Mort, après avoir eu le temps de dire « nous sommes victorieux ». C’est en mémoire de cette bataille de Marathon, et de la course mémorable de Philippidès, que le marathon moderne a été institué lors des premiers jeux olympiques modernes, en 1896. C’est d’ailleurs un berger grec, Spyridon Louis, qui a remporté le premier marathon en 2H58. 

Il fait désormais 42,195 kms suite à un caprice royal. Lors Jeux de Londres, en 1908 on allonge les 40 km initiaux pour faire partir le marathon des pelouses du château de Windsor, où les enfants royaux peuvent voir les coureurs, pour faire franchir la ligne d’arrivée à Londres, dans le stade où le roi Édouard VII attend dans sa loge. Depuis, cette distance n’a jamais changé. Et l’effort est toujours aussi intense pour celles et ceux qui ont le courage, comme Phidippidès, de se dépasser.