Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Une carte avec des diagrammes montrant les instructions pour jouer à la roulette dans le casino de Monte Carlo.
Une carte avec des diagrammes montrant les instructions pour jouer à la roulette dans le casino de Monte Carlo. © Getty - Hulton Archive

Les casinos, une vieille histoire

Diffusion du mercredi 3 octobre 2018 Durée : 3min

Que de casinos en France ! Il y en avait 190 en 2016. Ceux de Monte Carlo, de Nice, d’Arcachon ou d’Annecy sont probablement les plus beaux.

Dans l’Histoire, il y a toujours eu des lieux de paris et de jeux d’argents. Dès 2300 avant Jésus-Christ, les chinois jouent aux jeux de hasard. Mais le mot casino est né en Italie. Il désignait « la petite maison » retirée dans laquelle on pouvait parier à l’abri des regards indiscrets. À Venise, on trouve le plus ancien casino du monde, il date de 1638. À l’époque de sa fondation, on parle plutôt de Ridotto, le lieu retiré, tant la Sérénissime affecte de détester les jeux d’argents bannis par l’Église mais s’y adonne à la folie en secret. On y joue au pharaon, ou au biribi l’ancêtre de la roulette, que des Français exporteront ensuite en Amérique. On triche en « corrigeant la chance » comme disaient les Grecs. Cette mode d’un lieu dédié va bien vite gagner l’Europe. En Allemagne on parle de Spiel bank, la banque à jeux. 

Paris adore, on joue gros au Palais Royal, la demeure du Régent, mais c’est à Versailles qu’on joue le plus, au château même. Devenu une sorte de casino géant. Marie Antoinette y perd des sommes folles. Ce sont les Anglais qui relient casino et stations balnéaires du côté de Bath. Le XIXe est la grande époque des casinos. C’est d’ailleurs l’un d’eux, celui de Monte Carlo, qui va faire la fortune des Grimaldi totalement ruinés.

Les Américains adorent eux aussi. Pratiquant le jeu de hasard dans les saloons, avant que les états ne décident de mettre de l’ordre dans tout ça. Las Vegas en fera même une spécialité. Ce village fondé par les mormons va bien vite devenir le lieu de tous ce que ses fondateurs condamnaient. Prostitution d’abord, jeux d’argents ensuite, c’est désormais la capitale mondiale des casinos. C’est là qu’on a gagné le plus gros jackpot de tous les temps. Ce jour de 2013, un jeune ingénieur américain mise 100 dollars dans une de ces machines à sous qui ont été inventées en 1894. Une seconde plus tard, il est littéralement enseveli par plus de 40 000 000 jetons. Une fortune à comparer au nombre astronomique de perdants. Du coup quand on y réfléchit, On a plus de chance de tomber amoureux que de gagner au casino. Avouez que c’est quand même une bonne nouvelle.