Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

'Le revers du Jeu des Suisses' : Rois et nobles jouent aux cartes.
'Le revers du Jeu des Suisses' : Rois et nobles jouent aux cartes. © Getty - Print Collector

"Nos" rois avaient leurs hobbies, découvrons-les.

La Grande passion des rois de France a toujours été la chasse. À courre évidemment. La vénerie de son autre nom. Précédé d’une ribambelle de chiens, on les voit chasser dans les forêts autour de Paris, sur les bords de Loire, et bien sûr à Versailles. L’un d’entre eux, Philippe IV le Bel, est quasi mort en chassant puisqu’il a fait une sorte d’AVC en tombant de cheval dans la forêt de Fontainebleau en 1314. 

Louis XIII se passionne pour les faucons, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI crèvent leurs chevaux mais aussi leurs courtisans dans des parties de chasse effrénées. Louis XVI note ses prises dans un cahier. L’occasion d’une méprise mémorable. Rentrant de chasse le 14 juillet 1789 et n’ayant rien pris, il ne note « rien » face à la date 14 juillet. Paris, qui a pris la Bastille, en rigolera longtemps. Louis XIV adore danser. Il se donne en spectacle. 

Pour Louis XV c’est plutôt une passion pour l’astronomie et surtout pour la géographie. Il dispose même d’une salle des cartes, et, quand il perd son fils, c’est avec le cartographe Cassini qu’il s’isole pour faire son deuil en tentant de se changer les idées. On lui reprochera d’ailleurs de se distraire plutôt que de pleurer. Les gens sont parfois idiots. Louis XVI aime aussi la géographie et l’exploration. On se souvient que l’une des dernières paroles qu’il ait prononcées avant de mourir le 21 janvier 1793, c’est « a-t-on des nouvelles de Monsieur de Bougainville ? » un explorateur toujours pas rentré d’une expédition dans le pacifique et qui ne reviendra d’ailleurs jamais. Et c’est indirectement l’une de ses passions qui a d’ailleurs causé la perte de Louis XVI. 

Une histoire racontée par Jérôme Prod'homme

Doué pour le manuel, le roi a une passion pour la serrurerie. Limant, trouant, fabriquant dans une petite pièce de Versailles avec la formation de Monsieur Gamain, un serrurier versaillais. Serrurier, très proche du roi mais qui le lâche en 1792. Après la prise des tuileries, la résidence de Louis XVI à Paris, Gamain montre une armoire de fer qu’il a aidé à fabriquer et dans laquelle le roi range des papiers secrets. Ils serviront de base au procès de Louis XVI qui mènera à sa mort sur l’échafaud. Méfions-nous, nous qui avons des passions. Petit hobby peut avoir grande conséquence !