Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Manchester: Suffragettes, défenseurs des droits des femmes, manifestant pour le suffrage des femmes - 1910.
Manchester: Suffragettes, défenseurs des droits des femmes, manifestant pour le suffrage des femmes - 1910. © Getty - Philipp Kester

Les suffragettes se battent pour obtenir le droit de vote pour les femmes

Diffusion du mercredi 28 novembre 2018 Durée : 4min

On n’imagine plus aujourd’hui quel combat il a fallu mener pour que les femmes puissent voter.

Ah il leur a fallu du temps, aux femmes, pour que leurs pairs, daignent leur accorder la première égalité des droits, celle de voter. Le pays qui a donné le coup d’envoi des revendications féminines c’est la France, avec la fameuse « Déclaration des droits de l’homme et de la femme » écrite en 1791 par Olympe de Gouges qui s’était écrié « la femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir le droit de monter à la tribune ».

En Angleterre une pétition est présentée au parlement en 1851 pour demander le droit de vote des femmes. Refusée. Au États-Unis, même combat. 

En France, les députés sont hermétiques au droit de vote des femmes Pour certains, les femmes sont dominées par leurs passions, incapable de la sérénité nécessaire pour choisir. Pour les autres il y a calcul politique, notamment à gauche au début du XXe siècle. Pour eux les femmes sont dominées par les prêtes et en votant elles feraient basculer la France vers l’Église au moment où se vote la séparation des Églises et de l’État. 

À la fin du XIXe siècle, on voit alors apparaître dans les pays anglo-saxons celles qu’on appelle les suffragettes. Elles manifestent, perturbent des réunions électorales, font la grève de la faim. Certaines sont arrêtées et emprisonnées. L’une d’elles, Emily Davison, est tuée, en 1913, alors qu’elle tentait de mettre une écharpe féministe autour du cou du cheval du roi Georges V. Tout de même, certains pays accordent le droit de vote aux femmes. 

La Nouvelle-Zélande en premier en 1893, l’Australie en 1902, la Finlande en 1906. Une poignée. Lors de la première guerre mondiale, les suffragettes rejoignent l’Union sacrée dans leurs pays respectifs, autrement dit tous ensemble pour gagner la guerre et on verra plus tard pour les discussions démocratiques. Après l’immense travail des femmes pendant la guerre, difficile de leur refuser le droit de vote. Il leur sera accordé en 1918 en Grande Bretagne et aux États-Unis en 1919. 

En France ? Non, il leur faudra presque 20 ans de plus. C’est en 1944 que les Françaises pourront faire entendre leur voix en accédant enfin au droit de voter.