Ils ont fait l’Histoire !

Le samedi à 13h45

L'exécution de Louis XVI sur la place de la révolution le 21 janvier 1793, collection du musée Carnavalet, Paris.
L'exécution de Louis XVI sur la place de la révolution le 21 janvier 1793, collection du musée Carnavalet, Paris. © Getty - Fine Art Images/Heritage

Louis XVI est guillotiné

Diffusion du lundi 21 janvier 2019 Durée : 3min

Le 21 Janvier 1793. Paris. Donjon de la Prison du temple. Il est 5H du matin, Cléry, le valet de chambre du roi réveille Louis XVI. Pardon Louis Capet puisque c’est sous ce nom que l’Assemblée Nationale a condamné le roi à mort. 383 voix pour la mort sur 721. Louis XVI va mourir aujourd’hui.

Il a été prévenu la veille. Il a pu voir une dernière fois sa famille. Sa femme Marie-Antoinette. Madame Royale sa fille de 15 ans, Louis son fils de 8 ans, et sa sœur, Madame Élizabeth. Adieux déchirants. Louis XVI se réveille donc. Il a cette phrase étonnante « J’ai bien dormi, j’en avais besoin » dit-il. Le roi se rase. Il vide ses poches. Ses lorgnettes. Une boîte à tabac. Il s’habille simplement d’une veste marron pâle aux boutons dorés. On lui présente l’abbé Edgeworth de Firmont qui l’entend en confession. Se levant, Louis XVI donne son alliance à Cléry et lui demande de la donner à Marie-Antoinette en lui disant qu’il s’en est séparé avec regret. Les portes s’ouvrent. Il parvient dans la cour. Une calèche fermée l’attend. Le trajet est fait sous escorte dans Paris. 

Sur la place de la Nation, place de la concorde de nos jours, le silence est complet. Le roi sort de la voiture. Regarde la guillotine. Il a un instant de révolte quand le bourreau Sanson lui annonce qu’il doit lui lier les mains. Il y consentira finalement. Elles seront attachées avec son propre mouchoir. Il monte l’échelle. Parvenu sur la plateforme de l’échafaud, il échappe au bourreau Sanson et s’adresse à la foule « « Je meurs innocent de tous les crimes qu'on m'impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort. Je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. » les tambours commencent leur roulement et couvrent la fin de la phrase. Louis XVI est emmené sur la planche. La tête du roi est tranchée. Il est 10H22 ce 21 janvier le public s’écrit « vive la nation »

Dans la prison du temple, Marie-Antoinette et sa famille entendent le bruit du canon qui annonce la mort de son mari. Elle s’incline alors devant son fils au nom du vieux principe monarchique qui veut que le Roi ne meure jamais. Le roi est mort vive le roi. C’est un gamin de 8 ans qui devient Louis XVII. Il ne régnera jamais.