Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Marco Polo (1254-1324) Voyageur et marchand vénitien. Portrait de l'avers de la médaille commémorative.
Marco Polo (1254-1324) Voyageur et marchand vénitien. Portrait de l'avers de la médaille commémorative. © Getty - Universal History Archive

Marco Polo, 17 ans, part découvrir le monde

Diffusion du mardi 15 janvier 2019 Durée : 3min

1271. Venise. Rien de plus anonyme que ce jeune garçon brun de 17 ans qui suit deux hommes vers la place Saint Marc. Il porte une belle tenue de voyage, ce qui présage un voyage de commerce.

Le tout jeune Marco Polo part pour l’orient avec son père Niccolo et son oncle Mattéo. Les Polo sont à la fois sur le départ pour le commerce, mais aussi pour la diplomatie.

17 ans plus tôt, Niccolo et Matteo étaient partis pour Constantinople acheter des pierres précieuses. Ils ont poursuivi le voyage et ils ont fini par rencontrer le grand Khan qui souhaitait faire connaissance avec des Européens. Après les avoir reçus à Bukkhara, et peut-être même à Pékin, Il a fini par leur donner mission de revenir le voir avec 100 savants chrétiens pour faire connaissance avec la culture et la religion de l’occident.

En fait de 100 prêtres, ils sont péniblement arrivés au nombre de deux. Peu importe, les voilà partis. Alors qu’il monte dans le bateau qui le mènera dans la Corne d’Or, sur les rives du Bosphore, le jeune Marco Polo est loin d’imaginer qu’il ne reviendra à Venise que… 26 ans plus tard. Il parcourra des milliers de kilomètres, suivant la mythique route de la soie, traversant Mossoul, Bagdad, les montagnes de l’Himalaya où il rencontrera les Lamas et leurs étranges coiffures. Il vivra à Pékin, il découvrira le Vietnam, la Birmanie et ses temples aux toits d’or, Il approchera même le Japon dont il sera le premier occidental de l’Histoire à entendre le nom. 

Ce jeune homme que le vent de la lagune vient de décoiffer découvrira l’ancêtre de l’imprimerie, les feux d’artifice, la porcelaine. Il rencontrera le Khan, maître de la moitié du monde connu, qui, pris d’affection, lui confiera plusieurs missions en tant qu’observateurs ou diplomate. Il rentrera chargé de tant de souvenirs de son séjour chez Kubilai Khan qu’il les racontera dans « Le Devisement du monde ». Il sera emprisonné, moqué parce qu’on ne le croira pas, Il fascinera ceux qui le croiront. Et il finira sa vie entourée de ses trois filles, ici, à Venise. Partirait-il s’il savait tout cela ? Nul ne le saura jamais. Même pas lui.