Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Mata Hari.
Mata Hari. © Getty - Fine Art Images

Mata Hari, espionne et amoureuse

Diffusion du mardi 5 février 2019 Durée : 4min

Margaretha Geertruida Zelle sort de sa cellule ce jour froid 15 octobre 1917. Elle va mourir. Née 41 ans plus tôt, elle aura vécu une sacrée vie cette femme sublime, de 1m78, qui s’avance avec élégance vers les militaires qui vont l’escorter

Mariée au capitaine Campbell MacLéod, elle a quitté la Hollande où elle est née pour vivre à Java et Sumatra. Là, elle s’est tant passionnée pour la culture locale qu’elle a changée de nom pour devenir Mata Hari, autrement dit « l’œil de l’aurore » en Malaisien. Sexy, douée pour la danse, elle a plaqué son mari, alcoolique, et elle est revenue en Europe où elle est devenue une figure people comme on dirait aujourd’hui. 

Dansant quasiment nue, elle a donné des spectacles dans l’Europe entière. Elle a collectionné les amants, tout en goûtant aux délices de la célébrité et de l’argent facile. C’est l’amour qui l’a condamnée. En 1916, un capitaine aviateur, Vadim Maslov, 21 ans et beau comme un dieu a croisé la route de la belle danseuse à la beauté finissante. Elle est tombée amoureuse. 

Pour avoir le droit d’aller voir son héros blessé dans un hôpital près de Vittel, elle a rencontré le Capitaine Ladoux qui l’a aidée. Et qui lui a suggéré de se lancer dans l’espionnage, elle qui avait accès au Kronprinz, fils de Guillaume II d’Allemagne, grand amateur de femme. Mata Hari a promis de le faire moyennant une somme astronomique. Sauf que Mata Hari n’a pas fait le job.  Et surtout, un câble allemand intercepté par l’émetteur de la Tour Eiffel a persuadé les Français qu’en fait Mata Hari était espionne aussi pour les Allemands. 

Agent double donc. Un crime capital. Alors qu’elle revenait en France pour aller voir l’amour de sa vie, Mata Hari a été arrêtée. Au terme d’un procès bâclé, à une époque où les mutineries sont nombreuses dans l’armée Française, l’État-major décide de faire un exemple. Mata Hari va mourir. « Quelle étrange manie des Français d’exécuter à l’aube » dit-elle avant de se placer elle-même devant le poteau d’exécution. Elle refuse qu’on lui bande les yeux. Elle envoie un baiser à son avocat, un ancien amant, qui n’a pas pu la sauver. Les coups de feu claquent dans l’air. Mata Hari, 41 ans, n’est plus. Œil de l’aurore n’éblouira plus jamais le monde de sa beauté.