Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Giuseppe Garibaldi, général, homme politique considéré comme l'un des pères de l'Italie.
Giuseppe Garibaldi, général, homme politique considéré comme l'un des pères de l'Italie. © Getty

Nice, ville de naissance d’un père fondateur de l’Italie

Diffusion du lundi 14 mai 2018 Durée : 5min

Joseph Marie Garibaldi est né en 1807 Nice était la possession de l’Empire Français de Napoléon. Son acte de naissance est donc en Français. La vie de Garibaldi est à l’image de Nice pendant le XIXe siècle. Un peu française, un peu italienne, prête à basculer dans l’une ou l’autre des deux nations.

Ses parents le veulent avocat, mais ça n’est pas possible pour le petit. Non pas qu’il ne soit pas doué, il se passionne par exemple pour la Rome Antique, mais voilà : il n’aime rien tant que le sport, l’aventure, la mer, à tel point que tout gosse il essaie de partir pour la Ligurie en empruntant une barque.

Devant l’insistance de son fils, Garibaldi père a la sagesse de le laisser suivre sa voie qui sera d’abord maritime, puis militaire. Devenu mousse à 17 ans, il vogue sur les mers, il affronte même des pirates, et enfin il découvre Rome qui le fascinait enfant. Très jeune, Garibaldi est de ceux qui, en ce XIXe siècle se sentent italiens et aspirent à l’unité de la péninsule par-delà les royaumes et duchés qui la composent. Par-delà le pape lui-même qui possède les États pontificaux. Ce sera le combat de sa vie. 

Dénoncé pour ces idées, il s’enfuit, d’abord à Nice, à Marseille, en Tunisie puis au Brésil, en Uruguay. C’est bien plus tard, en 1848, que l’Italie le verra revenir glorieux à la tête de sa légion de volontaire. L’unité est longue, elle passe par des conflits, des échecs, notamment celui de la République Romaine qui voit Garibaldi s’enfuir en criant « Qui aime l’Italie me suive ». Jamais les Italiens n’oublieront ce cri. Garibaldi considéré comme l’un des pères de la patrie italienne. Engagé de la première heure, il a pourtant su mettre ses convictions républicaines de côté pour accepter l’installation de la Monarchie parce que Victor Emmanuel pouvait enfin faire de l’Italie un pays uni et indépendant. 

Mais Nice ne le suivra pas. Au terme du grand référendum de 1860, le comté de Nice rejoint la République française au grand dam de Garibaldi pourtant pas rancunier puisqu’il s’engagera avec la France dans la guerre de 1 870. Passionné, généreux, original, notamment par ses tenues qui épataient les contemporains, Garibaldi c’est l’histoire d’un gamin de Nice qui a choisi sa voie et l’a suivie jusqu’au bout.