Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Mike Brant à Genève en Suisse dan une chambre d'hôpital en 1975.
Mike Brant à Genève en Suisse dan une chambre d'hôpital en 1975. © Getty

5 ans de carrière Française, 47 chansons, 33 millions de disques vendus : c’était Mike Brant

Certains artistes incarnent l’époque qu’ils ont vécue, c’est le cas de Mike Brant.

Le 25 avril 1975, Moïsché Brand, dit « Mike Brant » est mort. Il avait 28 ans. Il est tombé du 6e étage du 6 rue Erlanger dans le XVIe arrondissement de Paris. Depuis quelque temps déjà il était en dépression. On dirait peut-être aujourd’hui un Burn out, puisque les médecins l’avaient prévenu lors de sa première tentative de suicide en novembre dernier, personne ne peut soutenir un rythme pareil. Il s’était défenestré une première fois. 

Des mauvaises langues ont affirmé que c’était le grand talon de sa chaussure qui l’avait sauvé, en restant accroché au 3e étage. « Un trop-plein » avait-il dit à la télévision quelque temps plus tard. Les trahisons, notamment professionnelles aussi. Une dépression profonde qui le mène au suicide alors qu’il est au firmament. Meurtre pour certains, affaire d’espionnage pour d’autres, la mort de Mike Brant surprend le Monde. Il aura brûlé les étapes ce gamin, fils d’un couple survivant de la Shoah, né à Chypre mais qui a grandi en Israël. L’enfant qui a mis tant de temps à parler a commencé par chanter « je serai vedette ou clochard » disait-il. Il sera vedette. D’abord dans les hôtels israéliens avec son groupe, puis dans le monde entier, notamment en France. C’est Carlos qui l’a produit le premier en 1969 quand il est arrivé. Il rencontre Jean Renard, le compositeur de Johnny. Le tube « Laisse-moi t’aimer » atteint le million d’exemplaires. Une performance pour ce garçon qui ne parle pas bien Français et qui a écrit les paroles en hébreu phonétique pour les prononcer correctement. 

En 72 viennent « Qui saura » et « C’est ma prière ». Le succès est immense, Mike Brant est le chanteur à la voix d’or, il dépasse même Cloclo en notoriété. Viendront aussi « c’est ma prière » en 1973 ou « C’est comme ça que je t’aime » en 74. Au total, 5 ans de carrière française, 47 titres et 33 000 000 de disques vendus ont fait de lui l’un des plus grands chanteurs de la scène française du XXe siècle. 

Débordé par le succès, exploité aussi, on se souvient des photos de son accident de la route vendues à la presse, mais aussi marqué par la tragédie de la Shoah vécue par ses parents, Mike Brant, même pas 28 ans a donc choisi de quitter la vie et la scène. Il continue de nous émouvoir