Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Calendrier Révolutionnaire.
Calendrier Révolutionnaire. © Getty

En 1792, les Français découvrent le calendrier révolutionnaire

En 1792, alors qu’on avait pris l’habitude du calendrier grégorien depuis 2 siècles, la toute jeune République Française impose un nouveau calendrier : le calendrier révolutionnaire.

À nouveau monde, nouveaux symboles : la toute nouvelle et toute fraîche République Française abolit le ci-devant calendrier grégorien puisqu’il a été lancé par un pape. Suite aux travaux de Gilbert Romme, on décrète qu’on n’est plus en 1792, mais l’an 1er de la République Française.

Par exemple 1800 pour le reste de l’Europe, sera l’An 8 pour la France.  L’année elle-même sera découpée en 12 mois de 30 jours chacun. C’est le poète Fabre d’Églantine qui est chargé de les nommer. Il s’inspire du temps. Apparaissent par exemple Brumaire pour les brumes d’octobre, Pluviôse pour les pluies de janvier ou Germinal pour les semences de mars.

La semaine fera 10 jours et on finira l’année par 5 jours supplémentaires nommés les "sans-culottides". Et pour avoir le bon compte, on ajoute des années sextiles, autrement dit un jour de plus tous les 6 jours. Exit aussi le lundi le mardi etc., on aura désormais primidi, duodi, tridi etc. jusqu’à décadi qui remplace le dimanche, mais tous les 10 jours seulement.

Mal de crâne pour tout le monde. Et mécontentement un peu aussi. On est passé d’un jour de repos tous les 7 jours, à 1 tous les 10 jours, et on a perdu tous les jours chômés, souvent religieux. Pas cool quoi. Ceci dit la guillotine tournant à plein régime, on se retient de ronchonner. Ce qui fait que le Calendrier Révolutionnaire tiendra un long moment; Par la suite, il sera aboli par Napoléon. 

Ce qui fait que nous ne vivons pas un joli mois de fructidor de l’an 227 mais un joli mois de septembre de l’an 2018. Peu importe la date pourvu qu’on soit heureux.