Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

la cathédrale d'Orléans
la cathédrale d'Orléans © Getty

Quand Jeanne d’Arc revient 5 ans après sa mort

Diffusion du mercredi 2 mai 2018 Durée : 5min

Nous nous arrêtons un instant à Rouen, pas très loin de la très belle cathédrale, pour retrouver la foule qui vient d’assister au supplice de Jeanne d’Arc ce 30 mai 1431.

La cathédrale Notre Dame, magnifique, dresse deux tours parfaites, et surtout une flèche en fonte culmine à 151 mètres qui en fait la troisième église la plus haute du monde. Le grand portail est en cours de décoration quand la population revenant de la Place du Vieux Marché passe devant ce 30 mai 1431. Derrière la foule silencieuse on distingue une fumée noire qui s’élève vers le ciel. Quelques instants plus tôt on a brûlé celle qu’on appelle la Pucelle et qui a déjà fait son entrée dans l’Histoire sous le nom de Jeanne d’Arc. Amenée par une forte troupe d’anglais, elle a défilé dans les rues depuis le donjon, coiffée d’une sorte de couronne de papier sur laquelle était écrit « hérétique et schismatique ».

Jeanne des Armoises s’avance vers le roi

1440. Charles VII roi de France a enfin accepté de recevoir Jeanne des Armoises. Voilà déjà plusieurs années qu’elle lui écrit lui affirmant qu’elle est la fameuse Pucelle à laquelle il doit son trône. Jeanne des Armoises s’avance vers le roi. La porte se referme. Voilà quelques années qu’ils sont nombreux à la reconnaître. Les premiers à Metz, où elle s’est présentée comme la pucelle 5 ans après sa mort. Certains l’ayant connue, ils ont trouvé qu’effectivement, bien que changée, peut-être par le temps, cette femme-là ressemblait fort à la Pucelle.