Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

 Moctezuma II (1466-1520), le souverain aztèque du Mexique, rencontre Hernan Cortes et ses hommes au bord de la ville de Mexico (Tenochtitlan).
Moctezuma II (1466-1520), le souverain aztèque du Mexique, rencontre Hernan Cortes et ses hommes au bord de la ville de Mexico (Tenochtitlan). © Getty

Quand l’empereur aztèque prend l’envahisseur espagnol pour un demi dieu

Diffusion du mercredi 5 décembre 2018 Durée : 4min

Tenochtitlan, la future mexico, capitale de l’Empire Aztèque. 1519. Le silence est complet. Moctezuma marche lentement. Autour de lui 200 seigneurs en armes et inclinés. Face à lui Hernan Cortes.

Hernan Cortes est vêtu de son armure. Le regard de l’espagnol passe de l’empereur, vêtu d’or et de plumes, aux escaliers de la grande pyramide du soleil. Il frémit. Là-haut, on sacrifie des hommes pour le dieu Soleil en leur ouvrant la poitrine et en leur arrachant le cœur. Cortes sait qu’il peut les rejoindre si l’empereur fait un geste. Mais Moctezuma ne le fera pas. Il a peur. Déjà deux ans qu’on lui a rapporté des choses incroyables : le passage au loin de grands bateaux, plus hauts que des baleines. Déjà quelques mois qu’il a appris le débarquement d’une troupe d’étrangers. Des étrangers à la peau blanche, à la barbe fournie. Exactement comme le Serpent à plume, ce demi dieu légendaire parti des siècles auparavant et qui avait annoncé son retour à la fin des temps. Moctezuma a longtemps cru que Cortes était ce fameux serpent à plume. 

D’autant que ses hommes décrivaient des choses magiques ! Des hommes montés sur des animaux jamais vus auparavant et appelés chevaux. Des guerriers blancs qui tuent à distance avec des petits projectiles qu’on ne voit pas partir. Curieux. Effrayé. Alors qu’il aurait pu ne faire qu’une bouchée de la poignée d’homme de Cortès, Moctezuma l’a laissée approcher. Ce jour, il veut sympathiser. Amadouer ce blanc magicien. Lui voler son pouvoir peut être. Il se trompe. Il ne le sait pas encore mais dans quelques jours tout basculera. Bientôt Cortès fera de Moctezuma son prisonnier. Les habitants de la ville se révolteront. 

Moctezuma montera sur un mur pour les appeler au calme. Mais peine aura-t-il parlé qu’une grêle de pierre lui fracassera le crâne, lancée par ses sujets insurgés. Le combat ne mènera pas les aztèques à la victoire mais à la destruction complète de leur empire.  Pour Cortes, il y aura l’incroyable conquête du plus grand et du plus riche empire d’Amérique. Et pour l’Espagne, un trésor gigantesque qui lui permettra, longtemps, de mobiliser des armées, et de faire peur à l’Europe entière.