Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Les soeurs Pickens dans une tenue composée essentiellement en Strass. image du film Sitting Pretty, 1933.
Les soeurs Pickens dans une tenue composée essentiellement en Strass. image du film Sitting Pretty, 1933. © Getty - John Springer Collection

Quand Monsieur Strass invente le Strass

Diffusion du mardi 14 mai 2019 Durée : 3min

Le carnaval de Rio. Ou tiens ! À Paris, les danseuses du Moulin Rouge ou du Lido. Mais aussi sur les t-shirts de ma nièce ou sur des chaussures, C’est fou comme le Strass est partout de nos jours. Merci Strasbourg et merci Monsieur Strass !

Et oui, comme le Diesel tient son nom de Rudolf Diesel, le morse tient son nom de Samuel Morse ou que le saxophone est l’invention d’Antoine Sax. Mais filons au milieu du XVIIIe siècle à Strasbourg. 

Nous sommes en 1746. Pas loin de la Cathédrale, Georges Frédéric Strass est joaillier. Il a fait son apprentissage non loin, dans la jolie maison verte de son maître Abraham Spach. Strass réalise des parures, des broches, et même des boucles de souliers. Il faut dire que l’époque adore ça. Le XVIIIe siècle aime l’éclat. Dans les maisons, on choisit des couleurs vives comme le bleu ou le jaune, ou pastel. Pareil pour s’habiller, quand on a les moyens. Et pour rehausser tout ça on ajoute des diamants ou des pierres précieuses quand on en a les moyens. En tout cas il faut que ça brille. Sauf qu’une broche de diamant est hors de prix, et cela Monsieur Strass le voit bien. 

Une idée de génie

Le voilà qui présente son invention à une élégante. Elle adore. Il a inventé une sorte de cristal qui rappelle furieusement le diamant. Strass a mis plus de plomb que dans le cristal classique qu’on fabrique, pas si loin de Strasbourg, à Saint Louis ou à Baccarat. Du coup, avec plus de plomb, son cristal est plus brillant et il rappelle le diamant. Pour imiter le saphir, le rubis ou l’émeraude, Monsieur Strass a une fois de plus utilisé une technique de verrier plutôt que de bijoutier puisqu’il a ajouté des oxydes métalliques pour donner de la couleur.  Très vite, l’invention de Monsieur Strass fait fureur. Elle permet au plus grand nombre de pouvoir orner les vêtements ou les cheveux avec des bijoux 10 fois moins chers que s’ils étaient fabriqués avec des pierres précieuses. 

Georges Frédéric Strass devient d’ailleurs extrêmement riche, à tel point qu’en fin de carrière il devient tout à fait officiellement le joaillier officiel du roi Louis XV. Il meurt en 1773, à 72 ans à Paris où il a fini par s’installer. Son invention porte toujours son nom et elle continue de briller aux quatre coins du monde.