Les séries France Bleu

Ils ont fait l’Histoire !

En semaine à partir de 15h08

Statue représentant le facteur Cheval
Statue représentant le facteur Cheval © Getty

Quand un facteur nommé Cheval érige son Palais Idéal

Diffusion du mardi 22 mai 2018 Durée : 5min

Étonnante vie que celle de Ferdinand Cheval, facteur à pied, qui chaque jour amenait une brouette de pierre de ses 33 km de tournée pour les ajouter à d’autres et bâtir ce qu’il considérait comme « un Palais Idéal » à Hauterives dans la Drôme.

Ferdinand Cheval est né à Charmes sur l’herbasse en 1836, il est surnommé le Facteur Cheval parce qu’il était facteur. Facteur à pied. 33 km à pied à faire chaque jour. Il fera consciencieusement sa tournée jusqu’à la retraite, c’est-à-dire pendant plusieurs dizaines d’années. Ces longues heures de marche sont l’occasion de musarder, de regarder la "Nature" et de rêver. Je le cite  « J'avais bâti dans un rêve un palais, un château ou des grottes, je ne peux pas bien vous l'exprimer… je ne le disais à personne par crainte d'être tourné en ridicule et je me trouvais ridicule moi-même ». 

Alors qu’il marche sur un chemin caillouteux de la Drôme lors d’une tournée, ce 18 avril 1879, le facteur Cheval tombe à cause d’une pierre qui se trouvait sur son chemin et qu’il n’a pas vue. Et là, c’est la révélation « Mon pied avait accroché une pierre qui faillit me faire tomber. J'ai voulu savoir ce que c'était… C'était une pierre de forme si bizarre que je l'ai mise dans ma poche pour l'admirer à mon aise. Le lendemain, je suis repassé au même endroit. J'en ai encore trouvé de plus belles, je les ai rassemblées sur place et j'en suis resté ravi… » ainsi naît le grand projet du facteur cheval « Je me suis dit : puisque la "Nature" veut faire la sculpture, moi je ferai la maçonnerie et l'architecture ». Devant les voisins médusés, et qui le prennent d’ailleurs pour un fou, il commence à 43 ans le grand œuvre de sa vie. Un « Palais idéal » qu’il érige à Hauterives. Chaque soir il revient de sa tournée postale avec une brouette pleine de pierres de toutes formes qu’il entasse et assemble pour bâtir. Édifié pendant 33 ans, le Palais du facteur Cheval est terminé en 1912. 

12 mètres de hauteur et 26 mètres de largeur, le bâtiment étonne encore par son originalité. Il est classé monument historique depuis 1969. Il accueille plus de 150 000 visiteurs chaque année. Le facteur cheval repose, non loin, dans « Le tombeau du Silence et du repos sans fin ». 

Un facteur peut être bien un peu timbré, mais qui nous a légué son héritage de beauté.