François André Vincent, peintre du portrait

Portrait de Marie Gabrielle Capet, vers 1780-1781

Émission 

Souvent confondu avec Fragonard, François-André Vincent au musée Cognacq-Jay

On le présente comme un artiste aussi talentueux que protéiforme, et néanmoins méconnu. Le musée Cognacq-Jay, dans le Marais, met en lumière les portraits réalisés entre la fin du XVIII° siècle et le début du XIX° par le peintre François-André Vincent. Ses condisciples David et Fragonard l'ont souvent éclipsé, et pourtant Vincent fut bien un peintre majeur de son époque raconte Isabelle Meyer-Michalon, commissaire de l'exposition "Le trait en liberté, dessins de François-André Vincent". Jean-Pierre Cuzin - ancien conservateur général du département des Peintures du musée du Louvre et commissaire scientifique de l'exposition - lui a consacré un ouvrage aux Editions Arthéna. Il confirme également son importance dans l'art du portrait et de la caricature.

Partager sur :