Joséphine et la Malmaison

Affiche de l'exposition

Émission 

Le château de Malmaison, refuge d'une impératrice répudiée

Pendant encore un mois, une exposition au Musée du Luxembourg renouvelle l'image de la dame de la Malmaison. Contrainte au divorce, répudiée par Napoléon, l'ex-impératrice  Joséphine a fait preuve de la plus grande dignité jusqu'à sa mort dans sa "maison de prédilection" offerte par l'empereur. Le directeur du château de la Malmaison Amaury Lefébure et le conservateur en chef Alain Pougetoux - tous les deux commissaires de l'exposition "Joséphine" - racontent le destin hors du commun d'une jeune femme originaire de la Martinique, rescapée de la Révolution, veuve du vicomte de la Beauharnais guillotiné sous la Terreur, dont le Général Bonaparte tomba fou amoureux.Joséphine, après son divorce, se consacra entièrement à la Malmaison et ses jardins. Elle y a développé sa passion pour les fleurs et la nature. De nombreuses espèces végétales, grâce à elles, ont été introduites en France dans les jardins de la Malmaison.    

Partager sur :