La salle Favart de l'Opéra Comique

Affiche de l'exposition -

Émission 

Un écrin pour les plus belles voix de l'Opéra, depuis 300 ans... - DERNIERS JOURS -

Durant quatre semaines encore, avec  Les bas-fonds du baroque  - superbe également ! -, le Petit Palais présente l’exposition De Carmen à Mélisande, drames à l’Opéra Comique . On y découvre l’histoire d’une salle de théâtre créée il y a trois cents ans, avec un répertoire de près de 2 300 œuvres. Du Carmen de Georges Bizet à Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, la période retenue est plus restreinte, de 1875 à 1902. Elle englobe le drame majeur de l’Opéra Comique, l’embrasement de la salle Favart de l’époque, en 1887. Le drame provoqua la mort de 200 personnes environ. La salle fut reconstruite au même emplacement par l'architecte Louis Bernier une nouvelle fois, - un premier incendie avait déjà eu lieu auparavant -, et l’histoire s’est poursuivie dans un superbe décor… Les deux commissaires principaux de l’exposition, Jérôme Deschamps, directeur de l’Opéra Comique, et Christophe Léribault, directeur du Petit Palais, racontent les créations et les drames de l’une des trois plus anciennes institutions théâtrales de France avec l’Opéra de Paris et la Comédie-Française.

Partager sur :