La semaine de la Libération de Paris

Plaque du quai des Orfèvres, Préfecture de Police de Paris

Émission 

"Tenez bon, nous arrivons"... Paris se libère après quatre années d'humiliation....

"Paris..., Paris outragé, Paris brisé, Paris marthyrisé, mais Paris libéré ! Libéré par lui-même...". Les mots du Général de Gaulle, au balcon de l'Hôtel de Ville, résument les quatres années d'occupation de la capitale et sa Libération, du 19 au 26 août 44. Paris s'est libéré par lui-même après l'appel lancé par les différents organismes de la Résistance, le 18 août au soir. Les policiers répondront les premiers à cet appel, et les combats de rues dès lors seront terribles tout autour de la Préfecture de police et pour le contrôle des principaux édifices publics. Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée du général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris - musée Jean Moulin, raconte cette semaine durant laquelle Paris a retrouvé la liberté, au prix de 2 000 morts environ - 156 soldats de la 2° DB, un millier de FFI, et des centaines de civils, "victimes des bombardements, des escarmouches... ou de leur imprudence".

Partager sur :