Toutes les émissions Émissions

Ils ont fait Paris et sa région : le cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois

d

Ils ont fait Paris et sa région du mercredi 19 octobre 2016

Par

photo : la tombe de Rudolf Noureev au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois

Ils ont fait Paris et sa région : le cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois

Deuxième épisode de la Russie à Paris pour l’inauguration de la nouvelle église orthodoxe russe du quai Branly… Sur fond de tragédie syrienne, cette inauguration se fera sans Vladimir Poutine, persona non grata pour François Hollande. Avec la cathédrale Alexandre Nevski de la rue Daru, dans le 8° arrondissement, le cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois est depuis la révolution de 1917 l’incarnation de « l’âme russe » en région parisienne. Une partie de l'immigration "blanche", ayant fui la révolution bolchevique, y est enterrée racontait en octobre 2007 pour Ils ont fait Paris et sa région une visiteuse anonyme du cimetière. Comme Vladimir Poutine en 2000, le patriarche de Moscou s’était rendu lui-aussi en 2007 à Sainte-Geneviève-des-Bois… en dédaignant probablement les tombes des danseurs Nijinski, Noureev et Lifar, personnalités civiles parmi les plus célèbres du cimetière. Lors de sa visite en France, le patriarche de Moscou avait choisi également de se rendre à l’église cathédrale des Trois Saints Docteurs de la rue Pétel, dans le 15° arrondissement. Derrière la mairie, la façade très classique de ce lieu de culte orthodoxe ne traduit pas son importance. Cette église, rattachée au Diocèse de Chersonèse, dépend du patriarcat de Moscou, contrairement à celle de la rue Daru, rattachée au patriarcat de Constantinople. Rue Pétel, en 2007, les offices étaient célébrés chaque jour en slavon, vieille langue de la liturgie orthodoxe. Ils le sont toujours en 2016.

Partager sur :