Émissions Toutes les émissions

Ils ont fait Paris et sa région : Balzac et les artistes

balzac et les artistes

La première chronique de la saison 2016-2017 est dédiée à l’un des géants de la littérature et ses rapports complexes avec ses contemporains.

Ils ont fait Paris et sa région : Balzac et les artistes

Dans la seule demeure parisienne du romancier qui subsiste, le directeur de la Maison de Balzac, Yves Gagneux, évoque l’exposition Balzac et les artistes, mythe et réalité. Rue Raynouard, à Passy, le romancier a corrigé dans son cabinet de travail, la nuit, de 1840 à 1847, l’ensemble de La Comédie humaine et y a écrit aussi quelques-uns de ses chefs-d’œuvre. Balzac, à cette époque, comme tout au long de sa vie, est confronté aux affres de la création littéraire et aux difficultés financières qui en découlent. Lui-même n’est pas un artiste, mais rêve de l’être et va se battre jusqu’à sa mort pour être reconnu comme tel. Il veut vivre « grand train », comme un artiste. Mais c’est un « plumitif », il « vit de sa plume » et doit donc gagner sa vie par ses écrits. C’est une obsession pour lui, et de là découlent toutes ses relations ou presque avec ses contemporains ! Celles avec Alexandre Dumas, par exemple, « sont exécrables » : Balzac lui reproche sa prise de position dans un litige financier sur l’adaptation au théâtre du Père Goriot. Ses relations avec Lamartine et George Sand sont tout aussi difficiles. Mais ce n’est rien comparé aux liens unissant Balzac à Hugo. « Balzac est jaloux…, admire le poète, méprise le romancier et jalouse l’homme de théâtre ». Les deux hommes pourtant seront très proches, et Victor Hugo prononcera un émouvant hommage à Honoré de Balzac, pour ses obsèques au Père Lachaise, « témoignage d’admiration tout à fait hors du commun » précise Yves Gagneux.

Partager sur :