Replay du vendredi 27 novembre 2015

Ils ont fait Paris et sa région : l'Hôtel national des Invalides

Un lieu d'histoire et de recueillement, "Panthéon des gloires militaires"

Un hommage national est rendu ce vendredi aux victimes des attentats du 13 novembre dans la cour de l’Hôtel des Invalides.  L’ancien hôpital des soldats invalides de Louis XIV accueille traditionnellement de telles cérémonies. Elles se déroulent toujours dans la grande cour d'honneur, majestueuse, à quelques mètres du dôme des Invalides et du tombeau de Napoléon. Les Invalides sont donc un lieu de mémoire, mais aussi de visites. Du monde entier, - avec plus d’un million et demi de visiteurs en 2014, cinquième fréquentation des musées français - on y vient également découvrir les salles du musée de l’Armée.       Sous le dôme de l’Eglise des Invalides, le Général Christian Baptiste, directeur du musée, et le directeur-adjoint David Guillet racontent la prouesse architecturale de sa construction en une trentaine d’années seulement par Robert de Cotte puis Jules Hardouin-Mansart. Ils rappellent aussi que les Invalides sont depuis deux siècles le « Panthéon des gloires militaires ». Sous ce dôme, visible de tout Paris, les visiteurs découvrent la crypte creusée à partir de 1840 pour accueillir le tombeau de Napoléon mais aussi – beaucoup moins connues - les chapelles funéraires tout autour des frères de l’empereur et des plus grands chefs militaires de la France, de Vauban au maréchaux Foch et Lyautey. Pour offrir un maximum d’informations sur cette richesse architecturale et historique, le musée de l’Armée  met désormais à la disposition des visiteurs une tablette interactive. « C’est un endroit de la France éternelle qui explique que nous sommes et serons toujours un grand pays » résume le Général Baptiste.