Replay du lundi 18 avril 2016

Ils ont fait Paris et sa région : Maudite soit la guerre

Les écrits de la Grande Guerre d'un journaliste parisien retrouvé par son petit-fils - Philippe Henwood - Editions Pierre de Taillac -

d
d

De tous les livres parus sur la Grande Guerre, celui de Philippe Henwood a la force du témoignage et du parler vrai. Il a retrouvé les carnets que son grand-père Eugène Henwood, Montmartrois envoyé à l'âge de 35 ans en première ligne dans un régiment de tirailleurs, a écrits durant les combats dont il réchappera par miracle. Ce n'est pas un soldat comme un autre qui témoigne. Il est plus âgé et plus instruit que les autres malheureux jetés dans cet enfer. Sa passion est l'univers des champs de courses, il est journaliste hippique... et passe brutalement de Lonchamp et Auteuil à Verdun. Horrifié par ce qu'il découvre, il décrit les conditions inhumaines des tranchées, avant, pendant et après les assauts, et s'étonne chaque jour d'être encore vivant. Journaliste-soldat, il envoie ses écrits aux journaux, très nombreux, de l'époque. Une cinquantaine d'articles - très critiques à l'égard de l'absurdité du commandements militaire... et des journalistes rendant compte des combats - seront publiés, plus ou moins censurés, dans les journaux socialistes comme La Petite République ou Les Hommes du Jour. Blessé à deux reprises, Eugène Henwood ne retrouvera Paris qu'en octobre 1918. Il reprendra son activité de journaliste hippique après guerre jusqu'en 1940... et l'arrivée des Allemands à Paris. Philippe Henwood a publié Maudite soit la guerre, écrits censurés d'un journaliste dans les tranchées aux Editions Pierre de Taillac

http://www.editionspierredetaillac.com/home/52--maudite-soit-la-guerre-.html