Émissions Toutes les émissions

Ils ont fait Paris et sa région

4min

Ils ont fait Paris et sa région : la Salle Labrouste du site Richelieu

Par le vendredi 13 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
d
d © Radio France

Neuf coupoles laissant passer la lumière - photo : JC Ballot/Bnf/OPPIC/Inha/Enc

C’est une des merveilles architecturales du Second Empire. La salle Labrouste du site Richelieu de la Bibliothèque Nationale de France est le berceau historique de la BNF et a une valeur patrimoniale exceptionnelle. Elle porte le nom de l’architecte Henri Labrouste qui l’a conçue dans les années 1860. Cette salle – classée monument historique depuis 1983 – est alors la pièce maitresse du grand projet de réorganisation de la Bibliothèque impériale. Labrouste a livré auparavant la bibliothèque Sainte-Geneviève, autre merveille parisienne. Il va reprendre ici le principe d’une structure métallique, mais dans un style byzantin, éclairée par neuf coupoles revêtues de carreaux de faïences. Les coupoles reposent sur des arcs en fer ajourés retombant sur seize colonnes de fonte. Le paysagiste Alexandre Desgoffe a peint au-dessus des rayonnages latéraux une nature verdoyante destinée à inspirer les lecteurs. Ils disposent surtout d’une luminosité et d’un éclairage exceptionnels. Seule la lumière du jour éclaire la salle jusqu’à l’arrivée de l’électricité en 1920 ! Avec l’architecte Bruno Gaudin, l’architecte en chef des Monuments historiques Jean-François Lagneau a mené ses travaux de rénovation. « Pour une fois, dit-il, j’ai eu la chance de restaurer un bâtiment qui a conservé la même fonction et relativement le même programme à travers les siècles ». Les travaux ont surtout été un « gros nettoyage », réalisé « au kleenex et au coton-tige ». Jean-François Lagneau raconte l’histoire de cette salle Labrouste avec Corinne Bélier, commissaire de l’exposition Labrouste, la structure mise en lumière de la Cité de l’architecture. En janvier 2013, elle s’émerveillait aussi du génie architectural d’Henri Labrouste. Le grand public pourra découvrir sa salle, rue Richelieu, lors des deux journées portes-ouvertes des 14 et 15 janvier.