Replay du vendredi 28 avril 2017

Ils ont fait Paris et sa région : Prévert et Paris, promenades buissonnières

Editions Parigramme
Editions Parigramme © Radio France

Le rendez-vous a lieu une fois encore au Jardin du Luxembourg, décidément le jardin des écrivains. Jacques Prévert achève la semaine consacrée au Quartier Latin. Enfant, le poète a fréquenté l’école primaire de la rue Madame toute proche, mais il a fait aussi et surtout l’école buissonnière dans les allées du Luxembourg ! Le petit Prévert y « a poussé comme une petite herbe sauvage » raconte Carole Aurouet, auteur de Prévert et Paris, promenades buissonnières des Editions Parigramme. Universitaire spécialiste de son œuvre, elle évoque pour Ils ont fait Paris et sa région ses différentes adresses parisiennes, de la rue Madame de son enfance à la rue du Château de son retour du service militaire et la Cité Véron, derrière le Moulin Rouge, où il passe les dernières années de sa vie dans la capitale. Il forge son âme de poète au contact des futurs auteurs surréalistes accueillis au 54 rue du Château – détruit lors de la reconstruction de la gare Montparnasse – par la petite bande formée autour de son frère cinéaste Pierre, du futur peintre Yves Tanguy, et de Marcel Duhamel, le créateur de la collection Série Noire. Il rencontre aussi Robert Doisneau, l’ami photographe, tous les deux mèneront ensemble leurs déambulations dans Paris, de quartier en quartier, de jour comme de nuit. Les dernières années parisiennes de Prévert seront pour la Cité Véron où il habite juste à côté de Boris Vian. Fatras, la société gardienne de son œuvre, gérée par sa petite fille, y a d’ailleurs toujours son siège. Jacques Prévert, malade, quittera Paris à la fin de sa vie et suivra un autre ami, le décorateur Alexandre Trauner, dans le petit village de Omonville, dans la Manche, où ils reposent tous deux. Mais, rappelle Carole Aurouet, « Paris – si petit, et c’est là sa vraie grandeur, car tout le monde s’y rencontre ! - a été constant dans sa vie et son œuvre ».

Mots clés: