Replay du jeudi 18 avril 2019

Hannah, un guide et de l'initiation à la plongée en breton

- Mis à jour le

Pour préserver la biodiversité, une jeune plongeuse veut initier et transmettre en breton

Kevnidenn-vor, l'araignée en breton sur le guide pédagogique de Hannah Moal
Kevnidenn-vor, l'araignée en breton sur le guide pédagogique de Hannah Moal

Comment appelle t-on en breton l'étoile de mer ou l'anémone qu'on peut rencontrer en plongée sous-marine. Et comment un plongeur signale t-il qu'il faut remonter ou qu'il a froid ? Une jeune douarneniste de 28 ans tente d'y répondre dans son projet d'étude.

Hannah Moal suit une formation en alternance pour être diplômée d’État et devenir monitrice de plongée. Et pour son mémoire d’études, elle met en œuvre un stage qui s'adresse dans un premier temps aux élèves de 6e du collège Diwan de Quimper : baptême technique de plongée dans le bassin du club Léo-Lagrange à Camaret-sur-mer (29), balade à marée basse sur l’estran et plongée avec bouteille d’oxygène et palmes pour découvrir les espèces animales et les algues à marée haute.

Cette fille de prof de breton née en Irlande a toujours parlé anglais, breton et français. Elle imagine aussi un livret pédagogique waterproof en breton avec les signes usuels des plongeurs (yen eo din "j'ai froid", pign "monter", diskenn "descendre"...) et un aperçu des espèces de la flore et de la faune rencontrées en mer d'Iroise (flemmerez "anémone", steredenn-vor "étoile de mer"...) 

Pour compléter l'aide du Comité interrégional Bretagne-Loire-Atlantique, Hannah a besoin de vous pour réunir 3 000 € d’ici le 15 mai 2019 et ne pas facturer de surcoût pour ses stagiaires. Vous pouvez proposer votre sponsoring ou vos dons en écrivant au Club nautique Léo-Lagrange de Camaret par mail plongee@club-leo-camaret.fr