Émissions Toutes les émissions

Ils sont fous ces Bretons

Du lundi au vendredi à 7H40 et 15h50.

Antoine veut traverser la Manche en sous-marin à pédales

Par le mercredi 6 janvier 2016
Podcasts : RSS
Poisson pilote, le sous-marin à pédale
Poisson pilote, le sous-marin à pédale - projetpoissonpilote.com

A 34 ans, cet ingénieur pordicais (22) a imaginé le premier sous-marin de croisière autonome sur 10 jours. Son objectif : traverser la Manche en duo avec un collègue polytechnicien - lui aussi - à la force des pieds !

Antoine veut traverser la Manche en sous-marin à pédales

Élevé aux histoires de Jules Verne mais aussi du professeur Tournesol, de Tintin et du capitaine haddock (dans Rackham le Rouge) et plus sérieusement avec Cousteau, Antoine Delafargue a grandit au bord de la Manche à Pordic dans le Goëlo (22) et rêvait déjà de l'explorer.

Le pédalier de Poisson pilote, le sous-marin de croisière - Aucun(e)
Le pédalier de Poisson pilote, le sous-marin de croisière - projetpoissonpilote.com

Polytechnicien de formation, il travaille aujourd'hui comme ingénieur dans l'industrie pétrolière et a lancé son projet  Poisson-pilote présenté en décembre 2015 au Salon nautique de Paris. L'objectif : traverser la Manche en duo en sous-marin à pédales avec Michael de Lagarde, autre polytechnicien originaire des Alpes, avec qui il a déjà volé en montgolfière dans une grotte des Pyrénées en 2003 !

Poisson pilote, le sous-marin à pédale - Aucun(e)
Poisson pilote, le sous-marin à pédale - projetpoissonpilote.com

Ils ont donc inventé le premier sous-marin de croisière autonome 10 jours (Air, eau, nourriture...). Le duo va relier Plymouth (Angleterre) à Saint-Malo cet été, à une profondeur de 100 mètres : un périple de 250 km dans un caisson d'acier de  2 m³. Ils vont se relayer en pédalant, par tranches de 2h. Chaque jour, l’énergie dépensée sera comparable à celle dépensée lors d'une étape du Tour de France !

Plymouth-Saint-Malo en sous-marin à pédales - Aucun(e)
Plymouth-Saint-Malo en sous-marin à pédales - projetpoissonpilote.com

Le but de la traversée ? Se déplacer en silence, lentement, photographier les fonds marins de la Manche, envoyer les données à la station biologique de Dinard et interpeller les consciences sur la rareté des énergies fossiles non renouvelables.