Toutes les émissions

Ils sont fous ces Bretons

Du lundi au vendredi à 7H25.

Jacques Brel en Février 1974
Jacques Brel en Février 1974 © Maxppp - Leslie Leon - ZUMAPRESS

Jacqueline, une fan bretonne évoque sa rencontre avec Jacques brel à l'Olympia en 1966

Diffusion du mardi 9 octobre 2018 Durée : 3min

A l'occasion des 40 ans de la disparition de jacques Brel, une fan bretonne témoigne.

A 78 ans, cette habitante du Huelgoat (29) collectionne tout sur Brel depuis 30 ans. Jacqueline tombe sous le charme dans les années 50, elle a 17 ans, un vrai coup de foudre. Depuis, elle collectionne tout : coupures de presse, biographies (elle en possède une vingtaine) et bien sûr aucune chanson du grand Jacques - enregistrée en studio, en live ou pour la BO d'un film - ne lui manque. Elle s'est même rendue à Bruxelles à la fondation Brel pour montrer sa collection à la fille de Jacques.

En 1958, elle assiste à son premier concert à Bobino, où elle embarque son futur mari. En 1966, c'est un couple de fleuristes qui décore les loges de l'Olympia à Paris qui permet à Jacqueline de rencontrer Jacques Brel à l'issu de son concert. Brel signe son cahier de chansons en peignoir et lui fait la bise. Un baiser qui sent la bière, se souvient-elle. 

A la mort du chanteur à 4h10, le 9 octobre 1978, Jacqueline tombe malade, reste alitée une semaine. Elle n'a qu'un seul regret : ne jamais pouvoir aller sur la tombe à Hiva Oa, aux Marquises. Quant à la chanson préférée de Jacqueline, ce sera toujours "Quand on n'a que l'amour".