Ils sont fous ces Bretons

Du lundi au vendredi à 7H25 et 14h15.

Plouzenn, la paille de La brouette de Kerivoal à Plomelin
Plouzenn, la paille de La brouette de Kerivoal à Plomelin

Yves et ses pailles en seigle pour remplacer les pailles en plastique

Diffusion du mercredi 25 septembre 2019 Durée : 4min

On sème en ce moment le seigle qui sera récolté en juillet pour faire de la farine et des pailles.

Fin 2020 dans toute l’Union Européenne et dès le 1er janvier en France, c'en sera fini des brosses à dents, des gobelets et des pailles en plastique. Yves De Broc a lui trouvé l'alternative à La brouette de Kerivoal, sa ferme alternative et associative de Plomelin (29) : la paille en paille de seigle.

Il l'a baptisée "Plouzenn", la tige, la paille, le brin en breton. S'il existe des pailles en acier, en verre, en bambou, et même en paille de blé, l'avantage du seigle est remarquable : une tige rigide, droite, solide, qui résiste au lavage, un produit local qui se composte. Les pailles subissent seulement un traitement dans un mélange bio de citron, vinaigre d’alcool et bicarbonate avant d'être séchées.

 Étonnant parcours pour Yves De Broc, qui est avant tout maraîcher, mais qui s'est mis aux céréales il y a 2 ans (épeautre, blé et surtout sarrasin devant la demande croissante des crêperies) et finalement aussi au seigle, dont la farine lui permet de faire son pain. Il a ensuite trouvé des filières pour ses pailles : magasins en vrac, bistrots, et sur son site internet pour les particuliers. Yves cherche des hôpitaux et des EPADH intéressés et a même été approché par un fast-food.