Replay du mardi 26 mai 2020

Une cagnotte pour les visières solidaires de l'Atelier de Claret

2800 visières distribuées

Les visières fabriquées par l'Atelier de Claret
Les visières fabriquées par l'Atelier de Claret - Yves Chabert

Coup de projecteur sur une  action solidaire dont on vous a parlé au début du confinement, l'opération Covid-out de l’Atelier de Claret, en pays de Pic St-Loup : un espace de partage avec atelier coopératif, Fab-Lab, co-working. Yves Chabert qui en est l’initiateur a lancé avec une quinzaine de bénévoles, la fabrication de masques-visières de protection. Ils venaient tout juste de recevoir des imprimantes numériques et ont ainsi fabriqué et distribué gratuitement 2800 visières à ce jour, en travaillant 7 jours sur 7, pour les soignants, les personnels d’Ehpads, les commerçants.

Opération Kid'Lab

Aujourd’hui l’Atelier de Claret continue à faire des visières cette fois pour les enfants et les personnels enseignants pour faciliter le déconfinement des écoles. Evidemment tout ça a un coût même si les bénévoles ne comptent pas leurs heures, il faut la matière première. C’est pourquoi l’Atelier a ouvert une cagnotte à laquelle vous pouvez participer sur helloasso atelier de Claret.

L'école en plein air, une solution pour le déconfinement

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Autre aspect intéressant de la réflexion menée par ce « tiers-lieu collaboratif », l’après, le monde de demain. C’est ainsi qu’a été lancée une "bouteille à la mer", vers les élus et les entreprises pour proposer des écoles en plein air pour accompagner le déconfinement en sécurité : installer des chapiteaux ou des barnums sur les stades ou dans les parcs ; Des classes ouvertes qui permettraient d’avancer en douceur, d’offrir aux enfants souvent affectés par la période du confinement, un espace ouvert, moins anxiogène, où se libérer, voire se réparer.  La commune des Matelles par exemple, a fait installer des barnums dans la cours de récréation de l'école, une initiative d'école "outdoor" qui pourrait faire des petits !