Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi, 13h40

Vers la fin de l’obsolescence programmée ?

C’est le défi que se lancent plusieurs marques

Vers la fin de l’obsolescence programmée ?

Leurs noms : Seb, Moulinex, Rowenta et Krups. Et ces entreprises sont françaises.

Ces entreprises acceptent de mettre fin à cette aberration écologique de surproduction. Et on doit leur reconnaître que dans le contexte économique mondial, ce n’est ni une initiative évidente, ni une initiative dans l’air du temps.

Ces marques proposent aujourd’hui à leurs clients de les aider à réparer leur électroménager en panne. Si votre aspirateur vous plante ou que votre fer à repasser ne chauffe plus, le service client les récupèrent et les remettent en état. Il ne vous sera plus nécessaire d’en racheter.

Pour cela, vous imaginez que ça demande une organisation que les entreprises ne connaissaient plus, celle de fabriquer des pièces détachées, des pièces de rechange ! Donc, pour accompagner cette démarche, près de 6 millions de pièces détachées ont été fabriquées et stockées. Une fois les stocks épuisés, le fabricant compte proposer un relais avec des pièces imprimées en 3D.

Pourquoi cette démarche ?

C’est en effet un pari, mais un pari pas si fou que ça. En sachant cela, la prochaine fois que vous aurez besoin d’une machine à laver, vous ferez quoi ? Acheter un model rapidement obsolète ou un dont vous avez la garantie qu’il sera réparé si il a un problème ?

Voilà le pari de ces boites. Attirer le consommateur avec une nouvelle offre, l’empêcher d’aller acheter ailleurs et entamer un processus de respect environnemental.

Partager sur :