Émissions Toutes les émissions

Initiatives et réussites France Bleu

Du lundi au vendredi, 13h40

3min

Substipalm

Par le lundi 30 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
© Maxppp -

Un substitut à l’huile de palme

Il est avéré depuis un moment maintenant, que l’huile de palme est une catastrophe pour l’environnement mais également un vrai danger pour notre santé. Pourtant elle est présente partout : de la fameuse et célèbre pâte à tartiner consommée depuis tellement longtemps par petits et grands aux shampoings en passant par les biscuits que vous mangez ou encore le lait en poudre que vous donnez à vos nourrissons. Malgré la preuve du danger qu’elle représente, les industriels ne changent pas leurs recettes, pour des raisons économiques bien sûr…

Et bien, nous pouvons faire une haie d’honneur à 2 entreprises françaises et surtout leur apporter notre soutien pour qu’elles aillent jusqu’au bout de leur invention. Deux sociétés occitanes ont en effet trouvé une alternative à l’huile de palme, qui est du coup respectueuse de la faune, de la flore et des hommes.

Cela fait 3 ans que l’entreprise Poult, qui fabrique des biscuits, et Nataïs, leader mondial de la production de pop-corn, travaillent en collaboration avec le conseil régional d’Occitanie et le CNRS pour trouver un substitut. Leur travail et leur acharnement en valait la peine puisqu’ils ont fini par trouver, par inventer un produit à base de tournesol capable de remplacer l’huile de palme.

L’huile de palme, difficile à remplacer ?

Sa rentabilité est imbattable. Un palmier à huile produit près de 40 kg d’huile par an pendant 30 ans. La production demande du coup moins de surface que les autres. Et vu que son rendement est élevé, son prix est inférieur à celui des autres huiles végétales. Après il y a d’autres avantages… Elle résiste bien à la cuisson, elle est solide à température ambiante mais fond dans la bouche à 37 degrés sans modifier la saveur. En plus elle résiste à l’oxydation et ne rancit pas, ce qui permet d’éviter le recours à trop de conservateurs. Vous comprenez mieux pourquoi vous la trouvez dans autant de produits alimentaires…

Et jusqu’ici, jusqu’à l’invention de nos 2 supers entreprises, faut croire qu’aucune alternative n’a été trouvé… Ou que personne n’a souhaité le faire. L’invention se nomme Substipalm, un nom simple mais clair. A ce jour, le produit est fini et attend patiemment le feu vert de l’Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Si tout se déroule positivement, le produit se retrouvera sur le marché de l’alimentation dès 2018.

Seul bémol : le prix qui sera vraisemblablement plus élevé que celui de l’huile de palme. Travailler et exploiter la terre en la respectant coûte plus cher que de la torturer. Sachez au demeurant, que cela nous permettra de continuer à privilégier les circuits courts, d’encourager l’agriculture locale, de préserver la forêt, de ne pas participer au travail des enfants, d’épargner les animaux victimes de l’exploitation intensive de l’huile de palme…