Émissions Toutes les émissions

Initiatives et réussites France Bleu

Du lundi au vendredi, 13h40

2min

Safe water cube

Par le lundi 7 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS

Une machine pour purifier l’eau

Imaginez un engin qui pourrait sauver la vie des 2,4 milliards d’êtres humains sur cette terre qui n’ont pas accès à l’eau potable ! Voilà ce que peut très rapidement devenir le Safe Water Cube !

Est-ce que vous voyez à quoi ressemblent les machines qui fabriquent des glaces à l’italienne ? Et bien ça ressemble à ça, un safe water cube ! Un dispositif en inox de 1,20m de hauteur. Une fontaine, que l’on peut alimenter d’eau de mare, de rivière ou même de pluie… Après quoi, il suffit d’ouvrir le robinet pour remplir verre d’eau et carafe !

Une invention sortie tout droit du cerveau d’un nantais, Jean-Paul Augereau, 49 ans. Cela fait maintenant 6 ans qu’il met toute son énergie à mettre au point sa machine.

Le fonctionnement

Cette fontaine écologique est magique. L’avantage est sa capacité d’adaptation aux villages les plus reculés du monde, aux montagnes et aux terres arides. En bref, les endroits où les gens souffrent le plus du manque d’eau.

Une fois l’appareil rempli, il n’y a qu’à actionner une pompe manuelle. Un geste simple qui mènera l’eau au travers de 5 étapes de filtration dont une céramique, très fine, qui finit de la débarrasser de toute bactérie et de tout virus ! En gros, si à l’entrée c’est une eau boueuse, calcaire et sale que vous avez versé, à la sortie, vous récoltez une eau pure et cristalline !

Le rendement est de 1.000 litres d’eau purifiées par jour. 1.000 litres par jour avec une seule machine. Donc, il y a de quoi subvenir aux besoins journaliers de 1.000 personnes par jour dans les régions concernées avec un seul et même Safe water cube.

Sauver le monde

La ville de Nantes a commandé une quinzaine de fontaines à l’inventeur. Elles ont été expédiées à Haïti le mois dernier. Cette machine peut sauver des vies en cas de catastrophes naturelles aussi dans des continents comme l’Afrique où à peine 40% de la population possède l’eau potable à domicile et où les femmes parcourent en moyenne 6 km chaque jour pour s’approvisionner…

D’autres fontaines ont déjà été envoyées au Benin, au Sénégal, en Inde et au Sri Lanka grâce au financement d’associations.

Pour finir, 5.500 euros, c’est son prix, livraison incluse. Un tarif bien raisonnable compte tenu de son utilité et totalement symbolique quand on sait qu’il peut sauver des vies…

► En savoir + : Le site internet et la page Facebook du Safe Water Cube